Bonne Fête Maman

Dans quelques jours, il y aura vingt ans qu’elle est partie et malgré les années qui passent, elle me manque toujours autant.

.

Je souhaite une heureuse fête des mères à vous tous qui aurez forcément une pensée pour votre maman.

.

Et je souhaite une heureuse fête à toutes les mamans.

Je sais que les fleurs reçues ont parfois quelques épines, mais celles qui ne le sont pas sont porteuses de pieux qui se planteront dans votre coeur à jamais.

Je pense à vous

❤🌹 Merci 🌹❤

.

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , | 4 commentaires

Mignonnerie 👱‍♀️

❤🌹❤🌹❤

.

..

❤🌹❤🌹❤

Catherine

Publié dans | Tagué | 3 commentaires

Kératoconjonctivite sèche du chien

Décidément, nous avons pris un abonnement avec les rendez-vous vétérinaires pour les yeux de nos chiens.

Aujourd’hui c’est Mika qui souffre d’un ulcère de la cornée (a droite). Ce petit chien n’a pas trois ans et c’est déjà son deuxième ulcère. Bien sûr c’est ennuyeux, mais le pire c’est qu’il souffre. Là, il est parti se coucher dans un placard, sans doute pour éviter la lumière.

L’ulcère est une des complications de la kératoconjonctivite sèche du chien.

.

Selon la vétérinaire , la cause de cette kératoconjonctivite sèche serait auto-immune dans quatre vingts pour cent des cas, et les soins vont être quotidiens et À VIE, même quand l’ulcère sera guéri.

Les soins immédiats sont très contraignants parce qu’il faut les répéter plusieurs fois par jour.

.

Voir les sites spécialisés :

.

Si d’ici quelques jours il n’y a pas d’amélioration notable, nous retournerons chez notre « vétérinaire d’avant », celui qui a soigné tous nos chiens depuis vingt-cinq ans.

.

.

Côté broderie, je viens de commencer un petit chien avec une couronne de fleurs de Lucie Heaton. Clarisse trouve qu’il ressemble à Mika.

.

C’est vrai qu’il y a un air de famille !

.

.

.

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , , | 6 commentaires

Adieu Nilda

Un artiste délicat, sensible, engagé vient de partir à l’âge indécent de soixante-et-un ans.

Nilda Fernandez
 25 octobre 1957 – 19 mai 2019

Il me reste ses disques et le souvenir de ses trop rares passages télévisés qui m’ont émue à chaque fois.

Cette chanson écrite en langage imaginaire, en yaourt comme disait Nilda Fernandez, a servi de générique a l’émission « Durand la Nuit » dans les années 1990.

.

Ton coeur usé t’a lâché

Au revoir Petit Prince !

Catherine

Publié dans | Tagué , , | 2 commentaires

Campagne

Citadine, fille et petite-fille de citadins, je ne connais de la campagne que ce qu’on en voit en la traversant pour partir en vacances, ou le temps d’un week-end dépaysant.

Depuis l’automne dernier, nous habitons à la campagne. Notre village compte moins de quatre cent cinquante habitants, dont certains vivent encore des cinq exploitations agricoles en activité.

Vivre à la campagne ne fait pas de moi de moi une paysanne, mais me permet d’observer l’évolution de la nature au jour le jour.

En cette fin de printemps, elle est luxuriante de fleurs multicolores. Certains exploitants ont déjà fait les foins.

.

T’aimer sur les bords du lac
Ton cœur sur mon corps qui respire
Pourvu que les hommes nous regardent
Amoureux de l’ombre et du pire

Julien Doré

Le lac de Paladru

.

Un seul dimanche au bord de l’eau
Au trémolo
Des p’tits oiseaux
Suffit pour que tous les jours semblent beaux
Quand on s’promène au bord de l’eau

Jean Gabin

Le lac du Vivier à Valencogne

.

Verte campagne
Où je suis né
Verte campagne
De mes jeunes années
La ville pleure
Et ses larmes de pluie
Dansent et meurent
Sur mon cœur qui s’ennuie

Les Compagnons de la Chanson

.

Des arbres géants couverts de fleurs de sang
Rampent vers moi, je voudrais fuir mais je ne peux pas

Claude François

.

Vincent,
Pas de veine tes Iris et tes Tournesols
Qui aujourd’hui valent des sommes folles
Ne payaient même pas ton verre d’alcool

Salvatore Adamo

.

Mon Dieu, qu’il y en a sur les routes profondes
De silencieuses croix qui veillent sur le monde
Hautes croix du pardon
Tendues vers les potences
Croix de la déraison
Ou de la délivrance

Gilbert Bécaud

Valencogne

.

Les vaches rousses, blanches et noires 
Sur lesquelles tombe la pluie

Stone et Charden 

.

Ah qu’il est beau le débit de lait
Ah qu’il est laid le débit de l’eau
Débit de lait si beau débit de l’eau si laid
S’il est un débit beau c’est bien le beau débit de lait

Charles Trenet

.

C’est une journée idéale
Pour marcher dans la forêt
On trouverait plus normal
D’aller se coucher
Seuls dans les genêts

Claude François

.

Auprès de mon arbre je vivais heureux
J’aurais jamais dû m’éloigner de mon arbre
Auprès de mon arbre je vivais heureux
J’aurais jamais dû le quitter des yeux

Georges Brassens

.

Un doux parfum qu’on respire, c’est fleur bleue
Un regard qui vous attire, c’est fleur bleue
Des mots difficiles à dire, c’est fleur bleue
C’est fleur bleue
C’est fleur bleue

Charles Trenet

Muscari à toupet

.

Voilà, j’ai bien chanté sur les routes de mon coin de France : Burcin, Charavine, Valencogne, Saint-Ondras, Virieu, …

.

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , , , , , , , , , , | 4 commentaires

Vingt ans déjà

Mon père est décédé par un beau jour ensoleillé de mai. C’était il y a vingt ans, c’était hier.

Il y a cinq ans, j’avais posté un billet que je recopie ici, sans en changer un seul mot.

.

roses

.

Quand les gens que nous aimons nous quittent, après la sidération, nous traversons diverses phases qui nous font les voir toujours meilleurs qu’ils ne l’étaient. Puis, le temps faisant son affaire, ils tombent de leur piédestal pour redevenir ceux que nous aimions et qui nous manquent, avec leurs qualités… et aussi leurs petits et gros défauts.

Il y a quinze ans que mon père est parti. Ce qui me surprend aujourd’hui c’est la vitesse à laquelle le temps a filé.

J’ai souvent parlé de lui, de son enfance difficile après le décès prématuré de sa mère, de sa jeunesse…  Oui, on disait de lui qu’il était intelligent, très cultivé, entier, qu’il avait de l’or dans les mains.  Maintenant je peux dire qu’il était aussi un père exigeant, dur, soupe au lait, impatient, perfectionniste… Il était colérique comme pas deux, et Cyrille disait de lui : « un jour, Papy il va se mettre à gueuler et pouf, il tombera comme ça dans son jardin ! » 

Malheureusement, les choses ne se sont pas passées ainsi.

J’ai choisi quelques photos que j’aime de lui, des photos qui le représentent bien.  Je sais qu’elles feront plaisir à tous ceux qui le connaissaient et l’aimaient pour ses qualités, et peut-être encore plus pour ses défauts.

.

Le premier enfant

Il avait trente ans et le bébé, c’était moi !  Cette photo date de l’été 1958. Heureusement que ma mère m’a dit combien mon arrivée l’avait ému, parce que j’ai du mal à l’imaginer.

.

Les vacances

Les seuls moments où nous voyions notre père, c’était pendant les vacances d’été et à Noël. Le reste du temps, loin des trente-cinq heures, des cinq semaines de congés payés et des RTT, les pères travaillaient beaucoup.

Là, nous sommes à l’Ile de Ré. Je viens d’avoir six ans. Jean-Marc a quatre ans et demi et Martine, deux ans et demi.

.

Le premier petit-enfant

Arrivé quelques jours avant Noël 1981, Cyrille a été le premier des dix petits-enfants qui se sont suivis jusqu’à l’arrivée de Thomas en avril 1993 (*).

Pour mon père, les enfants étaient intéressants quand ils marchaient seuls et surtout quand ils commençaient à parler et qu’il pouvait commencer à leur transmettre les fondamentaux de la vie : savoir faire du vélo sans roulettes, lacer ses chaussures tout seul, apprendre à compter, et manger du poisson sans rechigner.

 (*) Mes parents n’ont pas connu Alice, née en 2007 du deuxième mariage de ma soeur.

.

Fume, fume, fume cette cigarette !

Le matin, il arrivait pour déjeuner la clope au bec, et tout le reste de la journée, c’était cigarette sur cigarette. Même en voiture ! Combien de cigarettes a-t-il pu fumer dans sa vie ?

Il aura fallu un infarctus en 1983 pour qu’il arrête de fumer.

.

Joyeux anniversaire

Comme lui, Véronique est née en février. J’ai longtemps espéré qu’elle naisse aussi le 19… elle a attendu le 23.

Ils ont partagé leur gâteau et les bougies jusqu’aux 15 ans de Véronique.

.

La pêche

C’était un de ses hobbies. En rivière, et surtout en mer. Ce jour-là, il a pêché l’anguille de sa vie. J’étais sur la plage à le regarder. Je l’ai vu revenir sur le sable en courant. Je n’ai eu que le temps de sortir mon appareil jetable de mon sac et j’ai pris la photo sans viser, sans cadrer : la photo de ma vie ! Je l’avais fait agrandir et elle trônait sur le mur de la cuisine chez mes parents.

C’était à l’Ile de Ré en 1989.

.

Le roi des écailliers

C’était son boulot d’ouvrir les huîtres. Il ne fallait pas être regardant sur l’état dans lequel il laissait l’évier. Pour autant, personne n’aurait osé lui prendre sa place. Avec le temps, son fils et ses gendres étaient autorisés à l’aider !

Pour lui, rien ne valait un bon plateau de fruits de mer.

.

Pas un jour sans mots-croisés

De tous temps, je l’ai vu faire des mots croisés. Quand il rentrait du boulot, ma mère nous envoyait dans notre chambre pour le laisser tranquille. C’était le moment où il lisait le Dauphiné Libéré et faisait ses mots-croisés… en fumant. C’était son rituel.

Pendant les vacances et la retraite, il en a fait beaucoup. Il n’aimait pas que j’avance ses grilles quand il laissait ses mots-croisés traîner sur une table !

.

La fête des pères

Pour lui, c’était des conneries ! Mais je crois qu’il aurait été blessé qu’on oublie la fête des pères. Quand nous étions petits, il avait droit à une cravate, ou un étui à cigarettes, ou un briquet.

Quand il a arrêté de fumer, c’est devenu difficile de trouver comment lui faire plaisir. Pour sa dernière fête des pères, je lui ai offert ce livre sur Gaston  Rebuffat écrit par son homonyme Yves Ballu.

.

Les chiens

Il y a eu plusieurs chiens chez mes parents. Le premier était un boxer, Teddy, quand j’avais douze ans. Puis sont arrivés :

  • Youri, un autre boxer,
  • Randa, une cocker noire que j’avais voulue mais n’ai pas assumée,
  • Félix, un pékinois magnifique mais méchant comme la peste,
  • Orphée et Orient, les deux king-charles jumeaux à quelques jours près. Orphée a été accueilli quelques semaines avant Orient.

Cette photo a été prise à l’automne 98, quand mes parents sont allés chercher Orient chez l’éleveuse.  Ce petit chien n’avait que quinze mois quand mes parents sont partis, et il est devenu mon titi.

Je crois qu’Orphée et Orient ont été les derniers grands bonheurs de mes parents.

.

Mais mon père, c’était aussi un original qui pouvait faire l’imbécile, chanter à tue-tête n’importe où, mettre de la musique militaire à fond pour nous réveiller le dimanche matin…

Oui, mon père c’était ÇA aussi !

.

Dis Papa, 71 ans, c’était un peu court !

.

roses

.

J’espère que tous ceux qui l’ont aimé le retrouveront dans ce portrait, et je pense évidemment et surtout à Jean-Marc et Martine avec qui j’ai tout partagé.

A bientôt,

Catherine

Publié dans | Tagué | 5 commentaires

J’ai fini mon chat !

J’ai mis BEAUCOUP plus de temps que je ne l’avais imaginé, mais je suis rudement contente du résultat.

.

La créatrice est Lucie Heaton qui fait aussi plein de petits personnages rigolos pour orner des cartes.

En ce moment, il fait beau chez nous, mais un vent frisquet 🌬 qui ressemblerait au mistral si nous étions dans la vallée du Rhône.

Jacques s’occupe beaucoup au jardin. Il plante des bulbes, fait des semis, passe le motoculteur, utilise le rotofil, … j’espère que notre jardin sera plus joli l’an prochain que cette année. Je trouve que nous n’avons pas assez de fleurs.

.

Nous avons un petit massif qui donne des fleurs jaunes avec des touches roses. C’est une potentille arbustive sur laquelle j’ai posé ma broderie.

.

Je continue à vivre au ralenti. Je ne pensais pas qu’on puisse contracter une mononucléose à mon âge. Voilà, c’est fait, et c’est pas de la tarte !

🌼 A bientôt 🌼

Catherine

Publié dans | Tagué , , | 7 commentaires

Archie Harrison

QUOI ?

Une NAISSANCE ROYALE en Angleterre ET (presque) PAS UN MOT SUR LE SUJET ?

Non, non, on ne change pas comme ça à mon âge, et lundi dernier je me suis vraiment réjouie de l’arrivée du bébé de Meghan et Harry.

🤴🏼👶👸

On oublie les péripéties autour de la date de la naissance et du sexe du bébé tant attendu. Les bookmakers se sont régalés pendant des semaines, et tous leurs pronostics ont été déjoués ! Non, le bébé ne s’appellera pas Diana, parce que le bébé est un garçon !

Et si le terme a été bien dépassé, il a fallu attendre encore deux jours de plus pour découvrir le visage et le prénom de ce bébé déjà célèbre.

.

L’enfant a été présenté mercredi midi au public. Il a fallu attendre la présentation à la Reine (qui semble absolument ravie sur cette photo) dans l’après-midi pour connaître ses prénoms. Beaucoup se demandent ce qui est passé par la tête des parents. On attendait Spencer ou Alexander, vive Archie !

.

Cette saga britannique n’en finit pas de me ravir, et très vite je me suis mise à mon aiguille pour broder un petit freebie offert par Lucie Heaton, juste histoire de marquer le coup à ma façon.

.

D’accord, ça fait midinette, mais un peu de légèreté fait tant de bien. Non ?

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , , , | 4 commentaires

Du jaune, et du bleu

A l’occasion d’un rendez-vous, j’ai eu le plaisir de revoir Voiron, jolie ville dans laquelle j’ai passé mon permis de conduire il y a trente ans.

.

.

Voiron est située à proximité de nombreux sites touristiques dont notamment le lac de Paladru, le site du monastère de la Grande Chartreuse et le Parc naturel régional de Chartreuse dont elle est une des trois villes « porte » avec Chambéry et Grenoble

.

Le coeur de la ville s’articule autour de l’église Saint-Bruno du XIIe siècle. Ici, on l’appelle la cathédrale !

.

Alors, elle est pas belle notre cathédrale ?

Ce qui fait aussi le charme de Voiron, c’est son implantation au coeur du massif de la Chartreuse.

.

Et puis, il y a plein de balades à faire dans le coin :

Nous sommes rentrés tranquillement par les routes de campagne, à l’heure où les travailleurs regagnent leur foyer.

.

Le retour est toujours source de joie pour les chiens qui nous font une fête d’enfer. Même Shanghai !

Ça, c’est dans mon jardin !

.

.

Le bleu est venu du Royaume-Uni où Meghan, épouse de Harry, petit-fils de la reine et fils de Lady Diana, à donné le jour à un petit garçon.

Tous les bookmakers annonçaient une fille qui s’appellerait soit Diana, soit Elizabeth, soit Mary. C’est loupé !

Le prénom n’a pas encore été révélé, et la famille a promis des photos pour mercredi.

.

.

Allez, à bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , , | 5 commentaires

Du blanc

Mon rhododendron est beau comme une robe de mariée . Je n’ai qu’une crainte : qu’une fois toutes les fleurs fanées, il n’y en ait plus d’autre avant l’année prochaine.

Catherine

Publié dans