On ouvre la première porte

Tourne, tourne, le temps passe
Dans tes yeux devant ta glace
Mais toi, tu ne le vois pas passer…

Tout à l’heure, plus tard, demain, quand j’aurai le temps, après, bientôt, …, voilà comment le temps file, comment je me retrouve débordée et surtout comment je vais me coucher chaque soir avec le sentiment de n’avoir pas fait ce que je devais faire. Je sens la culpabilité des cartes de voeux arriver à grands pas 🙄

Aujourd’hui 1er décembre, c’est vraiment la date butée pour vous offrir ce joli calendrier de l’avent dégoté sur internet. Il est fait pour nous, les procrastinateurs de tout poil qui pensent à leurs amis mais remettent toujours tout plus tard leurs preuves d’amitié.

.

Chez nous le calendrier de l’avent a toujours fait partie des fêtes de Noël. Quand les enfants étaient petits, c’était un calendrier en carton renfermant de tout petits chocolats premier prix auxquels ils n’avaient droit qu’un jour sur trois.

Aujourd’hui, les calendriers sont thématisés, et c’est dès septembre que je commence à me creuser la tête pour les choisir.

Cette année, j’ai fait moi-même ceux pour les deux garçons et belles-filles. Enfin presque ! J’ai acheté les boîtes vides à ma nièce qui les confectionne à la demande, et j’ai choisi les petites surprises pour les remplir.

.

Clarisse et Augustin découvriront tout à l’heure ce que cache la première case, c’est une vraie torture pour Clarisse qui attend depuis huit jours devant son calendrier posé dans le salon.

Pour Véronique et moi, ce seront des produits de parfumerie. Quant à Jacques, après les bières du monde l’année dernière, il aura droit cette année à… SURPRISE !

Nous entrons donc dans la dernière ligne droite des préparatifs de Noël qui occupent mon esprit depuis quelques semaines déjà. Dans un mois, ce sera fini.

.

🎅🎄☃️

.

Ces dernières semaines ont filé à toute vitesse. Neige, varicelle pour Clarisse et son ours Peggy, valse des oiseaux dans notre jardin, Jacques qui se lance dans la peinture, vilaine stomatite pour Augustin, petits bobos et grandes joies, et moi qui n’avance pas dans mes travaux de broderie. Mon village est en état d’hibernation.

.

Pendant ce temps, la neige a paralysé notre région laissant des villages sans électricité pendant plusieurs jours, un ami a été frappé par un AVC et entame une longue convalescence , les inondations ont tué dans le sud, treize soldats français sont tombés au Mali , des femmes ont été tuées par des hommes qui devaient les aimer et les protéger, des terroristes frappent ci-et-là, des hommes politiques se comportent comme des voyous (insultes, non respect d’accord signés, menaces).

Malgré tout, la terre continue de tourner (comme une patate), tandis que la pile de livres à lire s’accumule sur ma table de nuit.

Tourne, tourne, le temps passe
Dans tes yeux devant ta glace
Mais toi, tu ne le vois pas passer…

.

.

A bientôt, et je vous souhaite à tous le bonheur d’ouvrir la première case de votre calendrier, ou d’allumer la première bougie sur votre couronne de l’avent, ou de décorer votre sapin.

Catherine

Publié dans | Tagué | 6 commentaires

Quarante centimètres

Jour de neige
Dans un grand pull qui me protège
Première neige
Vertige en moi comme un manège

Tous les ans, même si nous sommes prévenus et même si nous l’espérons quelque peu, nous sommes surpris par la première neige de la saison. Et cette année, c’est comme tous les ans !

L’épisode neigeux a commencé hier à midi.

Tout l’après-midi, il n’y a pas eu de répit et j’ai fini par avoir de la peine pour mon petit flamant qui n’arrivait même plus à battre des ailes.

.

Le soir, à l’extinction des feux, la situation était très préoccupante dans la Drôme et l’Ardèche où la neige avait fait tomber des lignes moyenne tension privant d’électricité des milliers d’usagers. Dans l’Isère, c’est la mort d’un homme dune soixantaine d’années terrassé par la chute d’un arbre qui est l’information la plus dramatique.

Vingt centimètres

.

Nous avons éteint la télévision après un bulletin météo prévisionnel annonçant un record de trente centimètres de neige à Bizonnes à sept kilomètres d’ici.

Ce matin, 07:30, le soleil va se lever. J’entrouvre les volets pour constater la situation de visu.

.

Les voisins sont déjà en train de déblayer leur chemin qui mène à la route. Je retourne me coucher !

A neuf heures, la fonte s’amorce déjà sous un beau soleil qui l’accélère. La neige tombe des arbres et glisse des toits.

Notre préoccupation principale est l’état des routes. L’autoroute vers Grenoble est fermée depuis hier soir. Tout rentrera-t-il dans l’ordre pour que Jacques puisse descendre chercher Clarisse après l’école ?

.

La hauteur de neige ici n’était plus que de trente-trois centimètres, alors qu’elle était de quarante centimètres au petit matin. 2019/2020 a d’ores et déjà battu 2018/2019 !

Rendez-vous l’année prochaine à la fin de l’automne pour comparer si la première neige sera plus ceci ou moins celà que cette année .

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , , | 6 commentaires

Le village, Laforêt, mon frère et ma soeur

Est-ce que tu veux bien être mon grand frère
Celui qui me donne la main
Pas comme un père ni comme un copain
Est-ce que tu veux bien être ma petite sœur
On aura même des souvenirs d’enfance
Et si on les invente quelle importance

Mon frère

Nous avons seize mois d’écart. Pendant notre toute petite enfance, on nous a souvent pris pour des jumeaux. Il est le père de trois enfants et le grand-père de Margot, Aurélien et Eloïse.

A Meylan, hiver 1964/65
Septembre 2019, avec Clarisse et ma belle-soeur

.

Ma soeur

Ce sont trois ans et demi qui nous séparent. Aujourd’hui, ses cinq enfants lui ont donné deux petites-filles, Fina et Charline.

1963
Novembre 2019

.

🏡🌲🏚

.

Je m’accroche au Village de Marie sur lequel je brode un peu chaque jour.

Je viens de passer deux semaines avec la boutique de la fleuriste. Elle est trop mignonne !

Je rajouterai des chatons et d’autres éléments quand j’aurai brodé tout le village. J’ai vu sur la dernière version proposée par Marie une petite voiture à pédales trop craquante.

Voilà où en est mon village aujourd’hui :

.

🖤🖤🖤🖤🖤

.

Ce week-end, nous avons appris la mort de Marie Laforêt. Même si elle était âgée de quatre vingts ans et retirée de la scène , c’est avec tristesse que j’ai pris cette nouvelle. De toute les facettes (cinéma, chanson, expertise d’art, théâtre, …) de cette femme complexe, c’est la chanson qui m’a le plus marquée, et encore tout récemment je cherchais sur Amazon Music si ses anciennes chansons étaient disponibles en téléchargement (la réponse est non). Ses belles chansons qu’elle interprétait comme des petites pièces tantôt tragiques, tantôt comiques, font totalement partie de ma vie.

.

Lire ICI un très joli portrait de Marie Laforêt par Henry-Jean Servat.

Le soir de l’annonce de sa mort, une lumière dorée a illuminé notre campagne, et il m’a plu de penser que c’était la fille aux yeux d’or qui nous observait des nuages.

.

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , , , | 3 commentaires

Samedi au village, dimanche à la campagne

Douce France
Cher pays de mon enfance
Bercée de tendre insouciance
Je t’ai gardée dans mon cœur!

Le village de Marie, mon village brodé, prend vie petit à petit.

.

Je progresse avec quelques brodeuses du groupe Facebook, mais surtout avec Michèle qui brode son village tout en longueur.

Marie a créé plusieurs versions de son village, au grè de son imagination et des demandes des brodeuses du groupe. On a vu arriver un facteur, un photographe, un marchand de journaux, …, et des tas d’animaux.

C’est un village de France des années 60, mes années à l’école primaire de Prédieu. En ce temps, les écoliers allaient en classe le samedi toute la journée, le privilège du samedi après-midi libre étant réservé aux collégiens. L’année où je suis passée en sixième, les enfants des écoles ont eu droit au samedi après-midi libre comme les grands. Même dans ce domaine, je n’ai pas eu de privilège !

.

🍄🍄🍄

.

Dimanche, nous avons fait un petit tour pour profiter d des derniers beaux jours. L’an dernier à la même date, nous étions déjà sous la neige !

.

C’était calme et doux, comme sur mes photos !

Eddy et les champignons de Burcin
L’âne d’Oyeu
Les dindons de Bilieu
Le château de Bilieu

.

🍄🍄🍄

.l

Je vous laisse en vous souhaitant un joyeux Halloween. Chez nous, ce sera une bonne raclette avec ma soeur, Noël et la petite Alice devenue une jeune fille.

La nouvelle clôture
Mes citrouilles de fée

.

A bientôt,

Et si vous voyez un arc-en-ciel, faites comme moi : croyez- en lui, il vous récompensera !

Catherine

Publié dans | Tagué , , , , | 5 commentaires

Petite sorcière d’Halloween

Je suis ton amour, baguette magique
Ton tapis volant, ta femme gri-gri
Je fais briller des soleils fantastiques
Pour illuminer le fond de tes nuits
De Merlin ‘Enchanteur je suis la fille
Mon philtre d’amour t’a ensorcelé
Je suis ta sorcière bien aimée
Aimée, aimée !

Il aura suffi que Durene Jones offre une petite grille de sorcière sur sa page Facebook pour que je me détourne deux jours de mon village. Je l’ai trouvée tellement mignonne avec ses lunettes rondes et ses bas rayés !

La Chorale des dames de Childbury – Jennifer Ryan

Ma broderie est jolie, mais le montage en marque-ta-page est loin d’être réussi : le fil a glissé en haut et en bas avant que je ne pose la doublure thermocollante 😕.

En vacances scolaires, Clarisse prépare assidûment Halloween avec Véronique. Cette année, elle portera un costume de sorcière pour aller reclamer des bonbons dans le voisinage.

Cet après-midi, avec sa maman, elle a fabriqué des chauve-souris en recyclant des tubes de papier toilette.

.

🍁🎃🍂🎃🍃

.

Voilà, cette fois l’été semble bien fini. La piscine est déjà en hivernage. Il y a du vent, il pleut, il y du brouillard. C’est l’automne !

L’église de Châbons
La propriété de Pupetières à Châbons

.

Ce mauvais temps a perturbé nos travaux extérieurs commencés la semaine dernière. Le revêtement de la cour ne pourra pas se faire avant janvier, l’agenda du paysagiste étant saturé. Heureusement, la clôture et l’agrandissement du jardin sont finis, à quelques bordures près.

A une grosse semaines de la Toussaint, nous accueillons notre premier dalhia. C’est le plus magnifique des dalhias, mais je l’aurais préféré rouge foncé !

.

A bientôt,

Catherine

Publié dans | Tagué , , , , | 4 commentaires

Le village de Marie

L’heure de la sortie
Tout au long d’l’année
L’heure de la sortie
C’est l’meilleur moment d’la journée

.

.

C’QUE C’EST BEAU LA PHOTOGRAPHIE
Bougeons plus! l’amour va passer
1, 2, 3, c’est la plus jolie
Agrandie, vous l’encadrerez

Ne bougeons plus

Attention 1, 2, 3, j’appuie!
On sourit pour l’éternité.

.

.

Après la pluie vient le beau temps !

Hier soir, un superbe arc-en-ciel a traversé mon village à moi. On dit que l’arc-en-ciel porte bonheur, et qu’il serait signe d’alliance, d’union, de mariage ou de réconciliation.

J’espère pouvoir dire prochainement que ce bel arc-en-ciel m’a porté chance !

A bientôt,

Catherine

Publié dans | Tagué , , | 4 commentaires

Bienvenue octobre !

Le vent fera craquer les branches
La brume viendra dans sa robe blanche
Y’aura des feuilles partout
Couchées sur les cailloux
Octobre tiendra sa revanche

Déjà ! Déjà un an que nous sommes arrivés ici, par un froid de canard 🦆et sous une pluie battante 🌧.

Aujourd’hui, nous entrons dans octobre avec un beau soleil qui illumine les couleurs chaudes de l’automne.

Les plantations de Jacques ont été bien récompensées : tomates, poivrons, courgettes, concombres, aubergines,… nous n’en espérions pas autant la première année. En ce moment, nous nous régalons de légumes farcis. Avec quelques pâtes, il n’y a rien de meilleur !

Et puis nous avons une courge, une MAGNIFIQUE courge qui sera creusée à la fin du mois pour Halloween.

.

.

Hier, en revenant d’un rendez-vous sur Voiron, nous avons pris les chemins de traverse.

Voiron

Je voulais recueillir de jolies feuilles à mettre sécher pour faire du bricolage avec Clarisse.

C’est sur les petites routes de notre village des Terres Froides que nous avons trouvé notre bonheur ; Les jolies feuilles rouges de vigne vierge sont dans la presse à fleurs pour sécher bien à plat.

Envol
Maïs et tournesols
Phacélie à feuilles de tanaisie
Vigne vierge

.

.

Après un démarrage difficile et inquiétant, Clarisse découvre que l’école c’est quand même bien chouette. Les copains, le maître, les activités, tout ça remplit ses journées dans le bonheur. Même la cantine lui plaît.

Samedi, c’était la kermesse du Sou des Écoles. Elle a passé un après-midi du tonnerre, avec comme point d’orgue une méga barbe à papa.

Et elle en est venue à bout !

.

.

Et moi, je m’accroche à mon village brodé. Trop de souvenirs au fil des points, trop d’émotions même en croisant mon fil pour donner vie à cet ouvrage que j’aime tant.

.

Mainenant, je vais repartir vers la gauche pour broder le deuxième platane.

.

Voilà, c’est tout !

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , , , , | 5 commentaires

Cette semaine

Dans moins de trois mois c’est Noël ! Alors quand on a trois ans et demi, il faut commencer à préparer sa lettre au Père Noël, parce que la liste va être longue, très très longue.

Ce matin, Mademoiselle Clarisse s’est sérieusement mise au boulot. Il va juste falloir que le Père Noël gagne au loto pour exaucer tous ses voeux !

.

.

J’avance avec beaucoup de plaisir sur Le village de Marie. Marie continue d’offrir des bonus sur son groupe Facebook, ce qui permet à chacune de personnaliser son village. Cette semaine, elle a fait fort en offrant un bureau de poste et une brocante que je vais intégrer dans mon tableau.

J’adore ce projet qui me permet beaucoup de fantaisie, tout en étant guidée par Marie qui a créé plusieurs versions de villages « de base ». Par exemple, j’ai changé toutes les couleurs de la scénette du salon de thé.

.

..

Cette semaine était celle de l’anniversaire d’Armelle.

En partant en 1999, mes parents savaient-ils que le secret ferait vaciller ma vie quasiment vingt après ? Et d’ailleurs, ma mère était-elle au courant ?

Telle un tsunami, Armelle est entrée dans ma vie l’été dernier, quelques jours avant mes soixante ans. Elle est… ma soeur. La fille de mon père. Un secret.

Cette semaine, elle a eu 68 ans, et comme j’ai fait le choix de l’accueillir, je lui ai brodé une petite carte.

Modèle Riverdrift House

.

Un jour, nous nous rencontrerons. Pour l’instant, nous apprenons à nous connaître, elle avec ses souvenirs de toute petite fille et ses questionnements, moi avec mes étonnements et l’effondrement de mes certitudes.

.

A BIENTÔT

Catherine

Publié dans | Tagué , , , , | 5 commentaires

Il est plus grand mort que vivant

Tourne tourne le temps passe, dans tes yeux, devant ta glace, et toi tu ne le vois pas passer…

Bon, pour ceux qui ne le savent pas, l’information de la semaine est la mort mercredi 26 de Jacques Chirac à l’âge de 86 ans.

.

Trop beau, trop grand, trop gauliste, trop social, trop sumo, trop humain, trop abracadabrantesque, trop aimant la France, trop putain deux ans, trop caressant le cul des vaches, trop do you want me to go back to France, trop mangez des pommes, trop Bernadette mais pas que, trop c’est beau mais c’est loin, trop pschitt… depuis deux jours la mort a fait de lui un saint homme, le président préfèré des français (du moins sous la cinquième république), le chic type sympa.

Attendons que le temps le remette à sa juste place avec ses réussites, mais aussi ses échecs et ses erreurs. C’est ainsi qu’il rentrera dans l’histoire… ou pas.

Catherine

Publié dans | Tagué , , | 3 commentaires

Le village de Marie

c’est juste un arbre, un platane, qui fait l’objet d’un billet à lui tout seul. Parce ce platane, il m’aura fallu du temps pour en venir à bout. Maximum de temps pour maximum de satisfaction : ce beau platane devant l’église, il a de l’allure !

.

Le platane, c’est à la fois le symbole des cours de récréation des écoles de mon enfance, mais aussi l’arbre dans lequel se fracassent les voitures de conducteurs perdant la vie au bord dune route : Albert Camus, Pierre Blaise, Michel Gallimard, Nicole Berger, Théo Sarapo, Gonzague Saint-Bris, … et des millions d’anonymes.

🌳🌳🌳

En nous baladant dans les Terres Froides, notre nouveau fief depuis presque un an, notre voiture nous a conduits à Bévenais où mes parents avaient passé quelques années au siècle dernier. A l’époque ce village était quasiment l’antichambre du cimetière. Vingt-cinq après de nombreux jeunes couples s’y sont installés et ce village a repris vie, et à même vu la création d’un petit groupe de commerces, sans avoir perdu son charme campagnard.

.

A un croisement nous sommes tombés sur un panneau qui n’a pu que retenir mon attention :

Mais qu’a pu faire cet arbre pour mériter une impasse ?

.

Voilà donc ma toile et MON BEAU PLATANE, dont je suis si fière !

.

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , , , , | 3 commentaires