J’ai testé les fils moulinés DMC Étoile

Un peu plus près des étoiles 🌟🌟🌟
🌟🌟🌟 Au jardin de lumière et d’argent

Sur le catalogue en ligne, ils sont parfaits pour des broderies gaies et pétillantes.

En main, ils sont légèrement pailletés et leur texture est « mousseuse ».

.

Pour les tester, jai choisi une grille offerte par The Sunflower Diaries. Cette petite sirène a déjà sept ans et j’attendais depuis sa sortie l’occasion de la broder.

Euh, comment dire ? Les fils sont plus étoilés non brodés que brodés et leur côté frisotté les rends peu agréables à utiliser. Frisottés avec en plus un fil métallisé, c’est dire !

Pour un résultat quasi invisible !

Vous les voyez les étoiles ?

Consolation : jai brodé ma petit sirène qui va pouvoir rejoindre mes toiles finies dans un carton à dessin !

Vous pouvez télécharger cette grille ICI. Sur ce blog, il y a de nombreuses grilles offertes toutes plus ravissantes les unes que les autres.

.

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , , | 6 commentaires

Tout seul

Coucou, vous me reconnaissez ? C’est moi Mika, le petit dernier de la « fratrie ». Bientôt quatre ans et toutes mes dents, j’en ai déjà vécu des choses !

Je suis né avec six frères et sœurs. C’était mouvementé dans le ventre de ma mère, et encore plus une fois que nous en sommes sortis. Honnêtement, je n’étais pas le dernier pour le boxon. La patronne m’avais surnommé Petit Merdeux.

Je n’avais que quelques jours quand Ils sont venus ME choisir. Sympas tous les deux. Elle, un peu gaga, mais bien sympa. Elle m’a choisi pour mon nez retroussé et la couleur de ma robe. J’étais le plus foncé de la portée. Résultat, Elle a un chien beige clair !!!

A un peu plus de deux mois, changement de maison. Et j’ai découvert mes nouveaux copains : Shanghaï et Elvis. Bien sympas eux aussi. Pas toujours en grande forme, surtout le vieux Shanghaï, mais c’était quand même super.

On a tout partagé tous les trois, TOUT : les croquettes, le coussin, les sorties pipi, les voyages en voiture, l’attente quand ils s’absentaient pour une courses, les séances de toilettage. C’était jamais l’un sans l’autre, et nous étions connus comme le loup blanc dans notre quartier.

Shanghai et Elvis étaient surtout ses chiens à Elle, même si Lui était toujours présent pour les corvées. On est vite devenus super copains Lui et moi, et je dois dire que je suis devenu le chienchien à son pépère. Très vite, jai eu un peu tous les droits.

Dès mon arrivée, jai eu le statut de « chien de Clarisse ». Clarisse, c’est une petite bonne femme qui a mon âge et mon dynamisme. Elle est en petite fille ce que je suis en chien, et comme moi, elle a un peu tous les droits.

On s’en paye des parties Clarisse et moi. Les deux autres, c’est pas sa came à Clarisse. Dès le départ, Ils lui ont appris à se méfier de Shanghaï parce qu’il peut avoir des réflexes un peu vifs si on lui marche sur les pattes. Quant à Elvis, il est tellement peureux qu’il la fuit, et en plus elle trouve qu’il pue.

Quand j’ai eu deux ans, Ils ont déménagé. Fini l’appartement et vive la maison avec jardin. Ils disaient toujours que comme ça Shanghaï pourrait finir ses vieux jours tranquillement. Il a tenu difficilement dix-huit mois de plus, accumulant les soucis de santé dont il se remettait, mais en perdant de la vitalité à chaque fois. Jusqu’au 4 mars dernier…

Je suis resté avec mon vieil Elvis. On allait courser les poules ensembles et on partageait les caresses et les bouts de pain en douce sous la table. Que Shanghaï ne soit plus là ne changeait pas grand-chose pour moi, sauf qu’Elle était souvent tristounette sans vraie raison. Enfin, sans autre raison que son vieux pépère n’était plus là. En plus, tout ça est arrivé pendant une période difficile pour les humains : l’invasion d’un virus que personne ne connaissait et qui les faisait tomber comme des mouches, et un confinement pour éviter de propager la contamination. Bref, une saison de m…. !

Pour Elvis et moi, la vie était plutôt cool. Elle, Elle trouvait qu’il maigrissait. Mais il allait bien jusqu’à il y a une douzaine de jours. Il s’est mis à ne plus entendre et ses yeux se sont éteints. Elle a pensé qu’il avait peut-être un petit truc qui avait pété dans sa tête. Le lendemain, il s’est mis à mal marcher, avec ses pattes qui se croisaient. Du coup, le lundi matin, à peine réveillée, Elle a appelé le vétérinaire. Je l’ai entendue dire « pas d’acharnement ». C’était donc si grave ?

Je l’ai regardé partir et…

… à sa grande joie à Elle, ils sont revenus tous les deux ! Elle était trop contente, surtout que le vétérinaire avait prescrit un traitement pour soutenir le vieux cœur essoufflé d’Elvis et lui assurer une meilleure qualité de vie.

Le soir, Elvis n’a pas mangé à part un petit morceau de Vache qui Rit avec son comprimé qu’il a vomi tout de suite.

Le lendemain matin, il s’était vidé sur le carrelage du salon. Il semblait épuisé. Elle a rappelé le vétérinaire avec une voix bizarre. Elvis a passé la journée allongé sur le carrelage, plus mort que vivant.

Il l’a emmené en toute fin d’après-midi, et Il est revenu sans lui.

Pour Elle, Elvis est parti parce qu’il avait trop de chagrin du départ de Shanghaï. Il s’est moins alimenté et s’est affaibli, et d’un seul coup, tout a lâché.

Voilà comment en trois mois je suis passé de l’état de meute à celui de chien tout seul. Mais où sont-ils partis tous les deux ? Et Lui qui veut que j’aille jouer avec Lui dans le jardin, il rêve ! Si ça se trouve, je vais partir avec Lui et je ne vais jamais revenir, comme les deux autres. Depuis qu’Elvis est parti, je pisse et je fais mes crottes dans la maison. Si je sors un peu, c’est avec Elle, mais je ne m’éloigne pas de ses jambes. Non mais oh, je suis pas fou !

.

Est-ce que je vais rester seul jusqu’à la fin de mes jours ? Je l’entends tendre la perche pour avoir un nouveau chien ! Elle Lui montre des photos, ou des articles qu’Elle trouve. Lui ne veut rien entendre : ni chien, ni chat. Ite missa est !

A bientôt les amis !

.

Mika

Publié dans | Tagué , | 8 commentaires

Ce soir

Et quand vient le soir
Pour qu’un ciel flamboie
Le rouge et le noir ne s’épousent-ils pas ?

Burcin, 30 juin 2020, vers 21:30

.

Catherine

Publié dans | Tagué , | 3 commentaires

Nocturne à la campagne

Y’a longtemps que tu comptes plus les heures
À quoi tu penses sur ton tracteur
Y’a longtemps que tu comptes plus les heures
Sur ton tracteur

Mercredi, 22:15… mais c’est quoi ce bordel ?

Jacques ouvre le volet : Ah, c’est Richard qui ramasse son foin !

Au bout de notre jardin, par-delà le petit chemin, deux grosses machines roulent à fond la caisse dans le champ où le foin a été coupé ce week-end et retourné deux fois depuis. De temps en temps, une pause et la machine recrache une grosse botte.

.

Ça pourrait être effrayant, ce bruit, ces lumières dans la nuit. C’est juste un beau spectacle pour nous les citadins arrivés à la campagne il y a dix-huit mois.

.

On rentre pour suivre la fin de notre programme à la télévision.

Quand même, la vie de paysan, c’est pas une vie de fainéant !

.

A bientôt,

Catherine

Publié dans | Tagué , | 2 commentaires

Goodbye Elvis

Regarde ton chien dans les yeux et tu ne pourras pas affimer qu’il n’a pas d’âme (Victor Hugo)

Elvis (12 janvier 2009 – 23 juin 2020)

Catherine

Publié dans | Tagué | 17 commentaires

Jardin d’Eden

Biche oh ma Biche
Lorsque tu soulignes
Au crayon noir tes jolis yeux
Biche oh ma Biche
Moi je m’imagine
Que ce sont deux papillons bleus

Ça y est, maintenant que les petits français sont retournés à l’école, le soleil est revenu. En une journée, mes passeroses se sont ouvertes me donnant la vague illusion que je suis en vacances ailleurs.

.

Le jardin est juste magnifique en ce moment. Il faut dire qu’il a été bie arrosé !

.

.

Hier soir, jai pu mettre les derniers points sur ma biche, malgré la contrariété au sujet d’Elvis. Mais comment a-t-il pu basculer si vite ? On dirait qu’il décompense. Et ce n’est pas en ne mangeant rien et en vomissant ses médicaments qu’il va aller mieux 😕

Alors la biche… quelle galère ! En fait, mon lin présente des irrégularités, et manque de chance, toute la partie à broder sur un fil est tombée à l’endroit où les fils de trame et de chaîne étaient les plus fins.

.

Je vais maintenant m’amuser à colorier les végétaux avec du fil, et je me régale d’avance !

.

A bientôt

Catherine

Publié dans | Tagué , , , , , | 4 commentaires

Eh ben Elvis ?

Si tu savais, Elvis
Tout c’que t’étais pour moé
T’étais ma vie, mon vice
T’étais tout c’que j’aimais

.

Voilà une semaine qui commence tranquillement, après un dimanche tellement tranquille que j’en ai été clouée sur mon canapé toute la journée avec un mal de crâne dont je me souviendrai.

Faux insectes, mais vraie lavande

.

Notre petit Elvis m’inquiète depuis quelques jours. D’abord, je me suis aperçue qu’il n’entendait plus. J’ai pensé que c’était l’âge. Il a tout de même onze ans et demi mon pépère, ce qui est un bel âge pour un king-charles.

Et hier, il sest mis à avoir du mal pour marcher. Il croise ses « jambes » comme un mannequin, mais ça lui fait perdre l’équilibre.

Le monde tourne autour de lui, et lui est complètement hagard et sans tonus. Ses yeux sont vides d’expression. Et s’il avait fait un petit AVC ?

.

Jacques va l’emmener chez le vétérinaire cet après-midi. J’ai trop peur quil revienne sans lui.

.

A bientôt

Catherine

Publié dans | Tagué | 8 commentaires

Jardin d’Eden

Ma broderie avance, puis recule… c’est incroyable ce que je peux me tromper ! L’autre soir, c’est en finissant le contour de la biche que j’ai vu que je m’étais trompée quelque part. J’ai dû tout défaire. Et défaire du un sur un, c’est pas de la tarte !

.

Au moins, je fais durer le plaisir !

.

🌸🌸🌸🌸🌸

.

.

.

Clarisse vient de passer sa dernière journée de confinement avec nous. Demain, nous la reconduirons chez elle et nous ne la reverrons pas, normalement, avant vendredi prochain.

La soirée a été chargée d’émotion. Je sens bien qu’elle a le trac de retourner à l’école. Je sais que ce sera difficile de reprendre un rythme strict : finies les grasses mat’ et forcément, le dodo ce sera plus tôt, même s’il fait encore jour et que ses yeux ne veulent pas se fermer.

Ce soir, ça a été câlins à gogo. Elle voulait rester près de nous. C’est bizarre, mais d’écrire ces quelques mots, moi aussi j’ai le cœur gros.

.

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , , | 3 commentaires

Clarisse va retourner à l’école

Je garderai dans mon carnet à spirale
Tout mon bonheur en lettres capitales
À l’encre bleue aux vertus sympathiques
Sous des collages à la gomme arabique

Clarisse retourne à l’école lundi prochain. C’est Emmanuel Macron qui l’a dit dimanche soir : tous les enfants doivent reprendre le chemin de leur classe sans exception, et adieu la distanciation sociale et les gestes barrières !

Youpi pour Clarisse qui a besoin de retrouver le contact avec ses copains et son maître.

Et youpi pour nous surtout !

Clarisse et Véronique sont arrivées pour confiner avec nous dès que le médecin m’a déclarée guérie.

C’était

il y a une éternité, un siècle, il y a un an

C’était le 10 avril dernier.

.

Véronique faisait du télétravail ici et, je ne me souviens plus quand exactement, on lui a annoncé qu’il fallait partager ses jours d’activité entre agence et télétravail. Notre vie s’en est trouvée une fois de plus chamboulée : un jour je suis là, l’autre non, puis re-là, puis re-non. Nous en sommes arrivés à compter en dodos comme Clarisse. Je sais que les deux derniers week-ends, elles les ont passés chez elles.

Pour nous c’est perturbant ; ça l’est encore plus pour Clarisse qui nous fait crise sur crise, paradoxalement surtout quand sa mère est là. Parce qu’elle n’arrive pas à comprendre que quand sa mère est là, elle est en fait au boulot et il ne faut pas la déranger.

Les premières semaines, Clarisse se prêtait de bonne grâce aux travaux préparés par le maître et transmis par mail. Mais dès quelle a su écrire CLARISSE sans modèle, elle a râlé, négocié, boudé chaque fois qu’on lui présentait un petit exercice. Nous nous sommes beaucoup disputées, moi ayant raison, elle ne voulant pas avoir tort, Papy ne se mouillant pas et maman soit absente soit dans le bureau.

Aujourd’hui

.

Et en plus, comme si c’était fait exprès, le temps s’est complètement détraqué. De chaleur estivale, on est revenu à temps de Toussaint. Finies les baignades. Et pour jouer dehors, il a fallu viser entre les averses. Pas drôle quand on a quatre ans.

Bon, une fois, une fois seulement, j’ai mis Clarisse à la peinture. Mamie maso ! Elle a à moitié vidé les tubes de peinture acrylique dans la palette, superposant une dizaine de couches de couleur sur sa petite toile. Il y en avait de partout, vraiment de partout. Finalement, son œuvre d’art, terminée avec un pochoir, est plutôt réussie, non ?

.

En tout cas, merci Monsieur Macron d’avoir imposé le retour à l’école pour lundi prochain. Néanmoins, si je peux me permettre, j’ai entendu dire que le virus était à nouveau plus actif en Chine , au Portugal et en Allemagne. Est-ce que ça vaut le coup de remettre les petits à l’école pour deux semaines ? Des épidémiologistes disent que cette décision est plus économique que sanitaire. Voilà que je vais me remettre à flipper et à m’inquiéter pour ma petite Clarisse d’amour.

.

.

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , , , | 1 commentaire

La vie, la vie, la vie, la vie…

Il ne faut pas qu’on oublie,

De faire le beau temps après la pluie,

Le beau temps après la pluie.

🌧 🌬

.

Quelle semaine ! De l’eau tous les jours, et un froid anormal pour un mois de juin. Alors qu’en regardant par la fenêtre je m’attendrais à voir tomber la neige, Jacques a refait du feu dans la cheminée.

.

Nous avons toujours Clarisse avec nous, sa mère faisant des allers-retours en fonction de son emploi du temps professionnel. Elles redescendent chez elles le week-end, et là je me fais une cure… de silence !

Comment une petite fille peut-elle faire autant de bruit ! Je vis dans un tourbillon permanent, avec un bruit de fond incessant. Et honnêtement, quand je dis « ça me saoule », c’est vraiment que ça me saoule 🤪. Et dire qu’elle est si sage quand elle dort !

Seuls deux tiers des élèves de la petite section ont pu reprendre l’école, et elle n’en fait pas partie. Le maître a donné quelques exercices à faire d’ici la fin du mois, et Clarisse retrouvera ses camarades de classe le 1er septembre prochain.

Elle a fait avec moi cette jolie carte pour la fête des mères. Elle était très fière de son bel arc-en-ciel. Elle a offert à sa maman un bracelet et une bague choisis par Mamie.

.

Clarisse a été très jalouse des cadeaux que j’ai reçus pour la fête des mères, surtout des surligneurs en forme de bonbons.

.

🏐 🛴 📚

.

Lundi, notre petit Augustin a eu deux ans ! Et voilà que Frédéric réalise que le temps passe trop vite et que son petit garçon n’est plus un bébé. Il va vite voir que le temps de se retourner, son fils ira sur ses trente-trois ans, comme lui dans quelques jours !

.

Deux papis, deux mamies, trois tatas toutes gagas, Augustin a été très gâté. Des livres, et encore des livres et une trottinette à Orléans. Une draisienne (qui lui sera donnée samedi) et une piscine à balles de notre part. La maison de Frédéric et Claire ressemble à une ludothèque .

.

Il nous faudra attendre les vacances d’été de ses parents pour l’embrasser. Si coronavirus ne refait pas des siennes d’ici là.

.

🌸🌸🌸

.

A mes heures perdues, plus si nombreuses ces derniers temps, je brode le merveilleux Jardin d’Eden de chez Reflets de Soie. Je m’extasie dessus après chaque petit élément brodé.

Le chien a été long à réaliser, mais franchement, il a de l’allure.

Je vais chaque jour sur le site de Reflets de Soie pour voir sur quel ouvrage je pourrais craquer. Et quand l’article est dans mon panier, je ferme la page avant de valider la commande : ce n’est pas raisonnable avec tous les encours que j’ai accumulés et toutes les anciennes nouveautés qui m’attendent dans des valises.

.

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , , , , , , , | 7 commentaires