Oiseaux

Des vrais, pas des brodés ou des tricotés. Des vrais, en liberté, photographiés par lui et par moi.

Ça, c’était le 24 février dans les Hauts de Châbons. Il était paisible sur son fil. Bien que suffisamment proche pour entendre nos voix ou le clic-clac de l’appareil, il n’a pas bougé, me laissant prendre toutes les photos que je voulais.

Le faucon crécerelle est une petite espèce d’oiseaux de proie agile de la famille des falconidés. C’est l’un des rapaces les plus communs de France avec la buse variable et le milan noir. Son petit est le fauconneau. C’est un oiseau diurne. Nom scientifique : Falco tinnunculus. Longueur : 30 – 36 cm

Comme quoi, avec un bon appareil on peut faire de jolies photos, même moi !

(Euh… pour l’appareil photo, mon anniversaire c’est en juillet… 📷📸❤).

Cet après-midi, une huppe fasciée chassait dans notre jardin ! Je n’en avais vu qu’une fois dans ma vie, c’était à Aytré , en 2013.

Comme Jacques s’est emparé de son appareil, il ne me restait que mon portable qui fait des photos moches quand on zoome.

Alors j’ai photographié ma grenouille, la tête dans les nuages,

.

La huppe a trouvé un bon garde-manger en notre jardin, et elle s’est régalée d’un gros ver maousse costaud.

La Huppe fasciée est une espèce d’oiseau, l’une des trois représentantes de la famille des Upupidae et du genre Upupa. Les deux autres espèces, la Huppe africaine Upupa africana et la Huppe de Madagascar Upupa marginata, ont longtemps été considérées comme des sous-espèces de la Huppe fasciée.


J’ai adoré la réaction de Clarisse quand elle a vu cette photo ⬆️

.

le voilà le gros ver 🐛

(Euh… pour l’appareil photo, mon anniversaire c’est en juillet… 📷📸❤).

Pour Jacques qui aime beaucoup les oiseaux, nous vivons dans un petit paradis.

A bientôt !


Catherine

(Euh… pour l’appareil photo, mon anniversaire c’est en juillet… 📷📸❤).

Publié dans | Tagué , , | 8 commentaires

Le dessin de Véronique

Voilà, je sais maintenant combien il fera en hauteur et en largeur ; je vais pouvoir m’occuper du cadre.

.

💕💕💕

.

Qui des quinquas et plus se souvient de la journée du 6 mars 1969 ?

Moi !!!

Ce jour-là, je me suis cassé une patte au ski du jeudi. C’était à Chamrousse. Une montée horrible en télésiège pendant laquelle, pétrifiée de peur que j’étais, je n’ai pas su gérer la barre de sécurité. Une seule descente aura suffi. Même pas ! Une petite moitié de descente. J’ai fini en traîneau, rendant tous les autres enfants jaloux !

Avec Martine, ma petite soeur et Ginette et Nicole, deux copines de classe.

Six semaines alitée avec un plâtre jusqu’à la cuisse, puis un plâtre de marche pendant encore six semaines. La douleur, l’inquiétude de mes parents, les colis de bonbons de ma grand-mère, les copines qui m’apportaient les devoirs, les parties de petits chevaux avec mon père, Noëlle aux Quatre Vents à la radio, le canevas… tout ça est encore très frais dans ma mémoire.

Alors, et vous ?

.

💕💕💕

.

A bientôt,

Catherine

Publié dans | 4 commentaires

🐶🌷🌞

Ma maison, ma plus belle hellébore, Elvis et Mika mis en conserve avec l’application Color Photo Editor.

Si nous étions encore dans notre appartement, je pense que je ne me serais pas rendue compte qu’il faisait si beau et si doux.

J’attends toujours que fleurissent ce que je crois être des tulipes

.

🌷🌷🌷🌷🌷

.

La nouvelle est tombée hier soir. Victime d’un accident vasculaire cérébral mercredi dernier, Luke Perry est décédé à l’âge de 52 ans.

Aura-t’il jamais su le nombre de petits Dylan nés en France à partir des années 90 à cause du personnage qu’il incarnait dans Berberley Hills ?

Luke Perry (1966 – 2019)

.

🌷🌷🌷🌷🌷

.

A bientôt,

Catherine

Publié dans | Tagué , , | 5 commentaires

Mon jour à moi

Depuis trois ans, mon coeur s’est mis à battre d’amour pour une petite fille comme je ne pensais pas que ce soit possible. Elle est entrée dans ma vie comme une évidence, m’apportant bonheur surtout, fatigue souvent, et inquiétude parfois.

Il y a un peu plus de huit mois, un petit garçon à son tour a agrandi mon coeur.

Clarisse et Augustin

ont fait de moi une grand-mère comme par enchantement , alors que j’avais lutté avec force pour ne jamais avoir ce statut.

Bien sûr Augustin est encore trop petit pour comprendre qui je suis, même si je l’aime de tout mon coeur. Mais il m’a quand même souhaité une bonne fête des grands-mères ce matin, avec un soupçon d’étonnement.

J’ai pu ouvrir le petit paquet que j’avais reçu il y a quelques jours. C’était une boîte de magnets avec les plus jolies photos d’Augustin choisies par Frédéric et Claire.

Quelle belle idée ! Et moi, les magnets, je ne les mets pas sur le frigo. Ils sont fixés sur ma desserte IKEA pour les voir quand je brode ou tricote, parce que c’est là que je range mes ouvrages en cours.

.

❤🌹❤🌹❤

.

En toute fin de matinée, Clarisse a fait irruption dans le salon avec un grand sac : « C’est pour toi Mamie, c’est des cadeaux ! »

Des cadeaux qu’elle a choisis elle-même et quelle était fière de m’offrir : un jouet mécanique, une pendule et un moulin à vent, que des flamants roses !

.

Merci les petits pour ce beau jour parmi les beaux jours !

.

Une fois mes cadeaux ouverts, Clarisse a découvert la maison de poupée fabriquée par Papy.

Maintenant Papy, il faut faire des meubles.

.

Après le repas, nous avons profité d’un soleil timide au jardin, avec les poules et les chiens,

et hop, la petite famille est repartie vers une nouvelle semaine d’occupations marquée par la fin des vacances.

.

❤🌹❤🌹❤

.

Depuis que je l’ai repris, même si j’y ai passé plusieurs heures, j’ai l’impression de ne pas avoir avancé mon ouvrage. Je suis scrupuleusement la grille pour ne voir apparaître que des tâches.

.

Bonne semaine à tous,

et à bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , , , | 4 commentaires

🌞🌸😺

Un avant goût de printemps tellement agréable, pas vrai Patch ?

.

Avec ce beau soleil, je me mets à tout aimer (ou presque) et même ces tags sur des portes de garages à Grenoble.

.

Belle journée pour être en vie !

.

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , , , | 3 commentaires

Le dessin de Véronique

Février/mars 2011

Au cours de mes nombreuses heures de rangement, je suis récemment « tombée » sur LE TABLEAU DE VERONIQUE.  Ce dessin qu’elle avait peint en deuxième année de maternelle lui ressemblait tellement que je l’avais mis sous-verre et accroché dans sa chambre dans un premier temps , puis rangé quand elle avait grandi.

Noël 1988. Véronique (presque 5 ans), Cyrille (7 ans) et Frédéric (18 mois).).

Cette année-là, sa maîtresse en classe de « moyens-grands » était Marie-Dominique. Maîtresse passionnée, elle surprenait par son côté zen et bohème.

Adepte d’instinctothérapie, elle faisait découvrir aux enfants des saveurs et des senteurs qui leur échappaient, et qui parfois les dégoûtaient : « la maîtresse, elle est crudivore. Même la viande,  elle la mange sans la faire cuire. Berk ! »

Pour le dessin, elle revêtait les enfants d’un grand sac de couches vide (plus solide qu’un sac poubelle) dans lequel elle avait fait un trou pour la tête et deux trous pour les bras. Ainsi équipés, ils pouvaient barbouiller  sans crainte de se tâcher. Elle leur demandait de bien regarder par la fenêtre : « Vois-tu un trait bleu pour le ciel et un trait vert pour l’herbe ? Non ? Alors peins ce que tu vois ! »

Et les enfants ne quittaient pas leur chevalet tant qu’il restait du blanc sur la feuille. C’est ainsi qu’en fin d’année scolaire, nous avons récupéré une immense pochette de dessins dont cette merveille qui m’a tapé dans l’oeil. Je trouvais qu’il disait bien tout ce qu’était ma fille  : la joie, la gaîté, la vie… une explosion de rire permanente.

Le dessin de Véronique, sur papier listing

Pour faire un cadeau à Véronique, j’ai cru pouvoir transformer son dessin en grille de point de croix, d’abord avec PC Stitch, puis avec Super Point de Croix. J’en ai passé du temps à essayer de me débarrasser de toutes les pollutions. En voulant limiter le nombre de couleurs, je réduisais la beauté du dessin et n’obtenais qu’un amas de tâches. Alors j’ai fait appel à Agnès, créatrice de

Orbis Pictura.

Elle a l’habitude de travailler d’après photos, ce qui est un vrai travail de création. Il ne faut pas croire qu’il suffit d’importer le fichier et de demander au logiciel de faire le reste ! Il faut tout reprendre à la main. Je lui ai donné mon « cahier des charges » : 125 points de large et 30 couleurs maximum. Elle m’a fait un devis que j’ai approuvé et voilà maintenant mon évolution dans la broderie de cet ouvrage.

Première semaine En fait, quand j’ai reçu la grille en fin d’année 2010, j’ai tout de suite essayé,  histoire de voir ce que ça donnerait. J’ai choisi une toile Aïda 8 et mes fils DMC et j’ai brodé quelques points qui m’ont satisfaite. Puis j’ai rangé l’ouvrage jusqu’au début février.

Monsieur Papillon au gros nez violet commence à prendre forme.

Deuxième semaine

Quand lundi je suis rentrée de chez le médecin, Véronique m’attendait dans le salon… et mon ouvrage était étalé sur la table ! La surprise est-elle éventée ? Véronique ne m’a rien dit… Je n’ai rien dit à Véronique.

Hello, le soleil brille, brille, brille…

Troisième semaine

Cette semaine a été marquée par les évènements au Proche-Orient, avec une situation bloquée et tragique en Lybie. L’écran a été envahi par un Khadafi éructant et menaçant. Je regardais la trouille au ventre, sans comprendre.

Et puis il y a eu la mort d’Annie Girardot, encensée avant-hier, oubliée hier, vénérée aujourd’hui.

La mort annoncée lundi, les obsèques vendredi après-midi, et Annie à toutes les sauces pendant toute la semaine.

Est-ce parce qu’elle a porté les cheveux courts pendant sa petite enfance que Véronique a paré sa petite fille d’un si gros noeud dans les cheveux ?
Nota : la date est 2011, et non 2010.

Quatrième semaine

Comme je savais que la troisième partie du Sal Romantique Sampler serait en ligne le 10, je n’ai pas brodé sur le projet de Véronique. J’ai commencé par perdre du temps sur un ouvrage au crochet… qui a fini dans le fond de l’armoire, pour me jeter sur la fée au rouge-gorge de Nimuë reçue  mercredi.

Nimuë – Fée au Rouge-Gorge – Broderie au Point de Croix, d’après une illustration de JB Monge, Celtic Fairies, éd.ABDC Dimension : 99 x 136 points, 16 x 21 cm

.

Vendredi, je suis restée sidérée devant ma télévision :  le Japon a été frappé par un séisme d’une rare intensité, suivi d’un tsunami ravageur. Et ce matin, nous apprenons que le réacteur d’une centrale nucléaire aurait explosé. On ne peut rester que sans voix devant la force des éléments.

.

Mon objectif pour la semaine prochaine est de finir ma fée au rouge-gorge, et également la partie du Romantique Sampler qu’Angie vient de nous transmettre.  Vais-je y arriver ?

.

Février 2019

.

Sur cette question s’arrêtait mon billet mis en brouillon il y a quasiment jour pour jour huit ans

Cet après-midi je ressors mon ouvrage de sa pochette, avec l’envie de le terminer. Je ne suis plus tentée par les ouvrages en commun  lancés sur les forums, et chaque fois que je vois une nouveauté sur le net, je me dis que j’ai déjà  des centaines de fiches en attente dont certaines ressemblent beaucoup à ce qui se fait aujourd’hui  !

Un petit coup de fer, il faut que je retrouve mes repères et c’est parti !

.

A bientôt,

Catherine

Publié dans | Tagué , , | 5 commentaires

Je crois bien que j’ai vu un gros minet

Ce matin, dans les arbres au-dessus du poulailler ,

c’est Patch le Chat qui nous avait accompagnés hier lors de notre promenade sur les Hauts de Châbons.

.

.

Je n’étais pas sûre que prendre la voiture un dimanche de vacances scolaires soit une très bonne idée. J’avais en mémoire la circulation sur les routes du Vercors quand nous étions encore à Seyssinet.

AÏE, ÇA PIQUE ! 😾

.

Bonne surprise ! Nous sommes vraiment à la campagne. Nous n’avons croisé que quelques randonneurs et trois voitures à tout casser sur les petites routes ensoleillées où nous roulions fenêtres ouvertes pour profiter du bon air.


.

Quand un endroit me plaisait, nous faisions une petite halte pour faire quelques pas et admirer le paysage, les fleurs, les châteaux au loin (Vireu, Blandin, Pupetières).

La Bourbre qui prend sa source dans notre village de Burcin

.

Aux Ripaux, la vue sur le massif de la Chartreuse serait splendide si le temps n’était pas brumeux. On voit même le Mont-Blanc, malheureusement auréolé d’une pellicule rosée qui pourrait s’appeler pollution.

.

Point de vue et patrimoine architectural ponctuent cette randonnée à travers collines et vallées qui inspirèrent Lamartine. 

.

.

Alors que je désespérais de ne pas avoir trouvé de chatons de saules, ni de fleurs, nous sommes tombés sur un nid de perce-neiges dans lesquels Patch est allé se vautrer.

.

Un petit selfie à trois, et on rentre. On est quand même à presque dix kilomètres de la maison !

.

Réalisé avec le kit acheté chez Lidl, ce chat tout doux, tout mou a gagné mon coeur.

A BIENTÔT !

Catherine

Publié dans | 4 commentaires

Le temps qui passe, le temps qu’il fait

Il y a des jours où il n’y a pas que les petits bobos qui me rappellent que le temps file : ceux des anniversaires des enfants. Il y a trente-cinq ans, je serrais sur mon coeur une petite petite poupée rose et potelée sous l’œil attendri de son père et celui curieux de Cyrille qui appelait sa soeur Frérunique,

C’est bateau de dire que je n’ai pas vu passer les années, mais c’est tellement vrai !

Cyrille et Véronique et leur quatre grands-parents. 1984

.

A cette époque, je ne prenais pas de photos à tire larigot, et très prise par ma double vie professionnelle et familiale, j’ai souvent eu l’impression de louper beaucoup de la vie de ma petite fille. Voilà qu’aujourd’hui elle a trente-cinq ans, et est à son tour une maman active et débordée.

Et le temps s’écoule irrémédiablement. Comment imaginer que Clarisse a déjà trois ans et son cousin Augustin huit mois bien sonnés ?

.

Pour marquer le temps qui passe, les saisons se succèdent avec chacune ses bonheurs et ses surprises.

Grenoble, le 22 février 2019

.

Nous vivons notre premier printemps dans notre maison, et j’attends avec impatience de voir ce que les beaux jours nous apporteront. Le long de la petite allée, des feuilles tendres commencent à pointer. Ce ne sont apparemment ni des perce-neiges, ni des crocus, ni des jonquilles. Peut-être des tulipes ?

En attendant, je profite encore pleinement de mes hellébores, ou du moins ce qu’il en reste vu que les deux pieds de Clarisse et douze pattes de chiens les ont largement piétinées.

Jacques il faudrait envisager de protéger les plates-bandes !

.

A bientôt,

Je vous offre le bleu de mes jacinthes et leur parfum suave et captivant,

Catherine

Publié dans | 3 commentaires

Blabla du jeudi

Mes aïeux, que je suis fatiguée ! Nous avons eu Clarisse trois jours et je suis sur les rotules. Pourtant, on peut dire qu’elle est mignonne. Et très attentionnée : « Mamie, tu veux ta bouteille ? » « Tiens Mamie, tes médicaments ! » « Mamie, mets du sel sur ton poisson ! » « Mamie, ça va ? T’as pas froid ? » …

.

Jacques a passé beaucoup de temps avec elle dehors : jardinage, vélo, frisbee, patinette, ballon, … Elle a été très occupée. Malgré tout, elle a eu des petits coups de cafard : sa maman lui manquait, et elle la réclamait.  Même si Véronique lui avait bien expliqué en nombre de dodos le temps avant de venir la rechercher, c’était quand même embrouillé dans sa tête. Quand le manque était trop fort, son visage s’assombrissait, elle prenait ses doudous et sa tétine et se blotissait contre Jacques ou moi. « Je veux Maman ». Son regard triste me déchirait le coeur.

Hier après-midi, elle a compris que sa maman viendrait le soir, et là, elle s’est lâchée. IN-TE-NABLE ! D’ailleurs Papy a dû se fâcher, ce qui n’est pas dans ses habitudes.

Comme c’est l’anniversaire de sa maman samedi, elle a signé la carte que je venais de broder.

Kit Riverdrift House 6 CROSS STITCH GREETINGS CARDS Koalas and Parrots

.

Puis elle a fait un bon gâteau au chocolat, avec des Smarties et des bougies. « Pour l’anniversaire de Maman et de moi ! » a-t’elle dit fièrement.

Je sais que je suis vieille, mais pas au point d ‘avoir une fille de 343 ans !

.

Depuis quelques jours, c’est le printemps.

« Ah, mais c’est pas normal ce temps-là ! On va le payer plus tard ! »

Moi ça me convient, et ce qui est pris est pris.

Jacques commence à démonter l’horrible palissade que les anciens propriétaires avaient fixée le long de la clôture, à grand renfort d’énormes clous, vis géantes et agrafes démesurées.

.

Depuis que nous sommes arrivés, cette palissade déglinguée me gâche la vue, et le peu de voisins que nous avons sont aussi contents de notre décision de nous en débarrasser.

Quand nous sommes dans le jardin, c’est toujours une grande joie pour les chiens de pouvoir se dégourdir les pattes, et pour les poules aussi si Jacques ouvre leur portillon.

.

Même si le temps est fabuleux, le soleil ne chauffe pas tout à fait assez pour moi. Je rentre bien vite au coin du feu.

Pour me détendre, rien de tel que du fil et des aiguilles. Je vais finir cette bébête indéfinissable, avant de me remettre au point de croix.

.

A bientôt !

Catherine

P.S.

Le 19 février, le grand couturier de génie Karl Lagerfeld est mort à l’âge probable -mais incertain- de quatre vingt cinq ans. Choupette, sa chatte blanche, hériterait de sa fortune. N’est pas Lagerfeld qui veut.

Publié dans | Tagué , , , , , | 9 commentaires

Cot cot ouah ouah

Même si elles ont une résidence de luxe, nos poules apprécient qu’on ouvre leur enclos pour aller gratter notre herbe qui est plus verte que la leur.

.

Mika adore les asticoter, au risque de prendre un coup de bec sur la truffe.

.

Jai été surprise de voir hier que Shanghai et Elvis savent aussi prendre le risque de les courser quitte à se faire attaquer aussi !

.

Et c’est parti pour un ballet animé, cot cot ouah ouah !

.

Il faut quand même rester vigilants, car s’ils se mettaient à trois sur la même poule, je crois qu’elle passerait un sale quart d’heure.

.

Pour nous remercier de ces moments de jeu et des bons soins que leur prodigue Jacques, les cocottes nous récompensent en nous offrant de bons cocos tout chauds.

.

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , | 3 commentaires