Le village de Marie et Gontran le Flamant

Non, non, non, je ne suis pas perdue pour le point de croix comme Marie le craignait il y a quelques jours, et depuis dimanche j’ai repris mon village. Disons un des arbres du village, et ce platane est balaise !

.

J’ai fini mon troisième (et dernier pour l’instant) tambour brodé en broderie traditionnelle de Un Chat dans l’aiguille.

23 nuances de fils DMC mouliné.

Ce petit tableau sera accroché dans notre chambre d’enfants au-dessus du lit d’Augustin.

.

Et voilà mes trois tambours ensemble. Comme c’est difficile de choisir dans la collection de Un Chat dans l’aiguille ! Et je crois bien que je ne résisterai pas très longtemps.

.

.

Nous n’avons pas revu Augustin depuis le début de l’année. Claire me transmet des vidéos et des photos pour que nous le voyions grandir à distance.

.

Augustin a eu quinze mois dimanche, et s’il est infiniment présent dans nos coeurs, qui sont PapyMamie pour ce petit bonhomme ? Malgré tous les bonheurs que m’apporte la vie, cette absence est une grande douleur à laquelle je ne m’habituerai jamais.

.

.

Aujourd’hui encore le temps est tristounet. Le soleil promis n’arrive pas à percer, comme hier.

.

Mon pépère Shanghai souffre de raideurs avec la fraîcheur revenue, et c’est tout claudicant et brinquebalant qu’il fait ses petites promenades dans je jardin.

.

Ah mon pauvre Shanghai, dur dur de vieillir ! Où est passé le temps de ta superbe ? Où sont tes trois ans, l’âge de Mika depuis la semaine dernière ?

.

A bientôt

Catherine

Publié dans | Tagué , , , , , | 3 commentaires

Marjolaine la petite sirène

La plus jolie des petites sirènes que je connaisse, c’est Clarisse. Cet été, elle nous a fait quelques prouesses dans la piscine. Il faut l’entendre rire quand elle est dans l’eau !

Malheureusement, l’automne est arrivé très vite et je crains que notre dernière baignade soit déjà passée.

.

💗💗💗

.

Clarisse a fait sa première rentrée lundi dernier. Elle est partie la bille en tête, heureuse de tout ce qui l’attendait. Nous l’avions tellement bien conditionnée : les activités, les copains, les jeux dans la cour… Mais la réalité n’a pas été aussi jolie que nos promesses et plus la semaine avançait, plus elle avait du mal à aimer cette école que nous lui avions tant vantée sa maman et nous. Elle y a beaucoup pleuré, et son instituteur a dû passer du temps à la réconforter. Vendredi soir, c’est une petite fille triste que nous avons récupérée.

Nous avions décidé d’éviter d’aborder le sujet avec elle, pour dédramatiser cette rentrée décevante. En montant dans la voiture, elle m’a fait in gros hug puis elle m’a dit : « j’ai beaucoup pleuré aujourd’hui. Toute la journée jai pleuré. » J’étais désarmée devant tant de tristesse, et moi aussi, les larmes me montaient aux yeux.

Samedi matin, elle m’a annoncé qu’elle ne voulait plus aller à l’école. Je l’ai rassurée en lui disant qu’il n’y avait pas classe samedi, ni dimanche. Je n’ai pas su quoi lui dire d’autre… Elle avait déjà confié à Jacques quelques minutes avant : « Tu sais Papy, l’école c’est vraiment pas mon truc. »

Nous voilà Jacques et moi face à une situation inédite : nos trois enfants sont partis à l’école sans histoire, sans pleur ni peur. Aujourd’hui je me demande si au fond de leur coeur ils n’étaient pas aussi malheureux que Clarisse, et qu’emportée par le tourbillon d’une vie trop active je n’aie rien vu de leur chagrin.

.

💗💗💗

.

Pour essayer de ne pas trop ruminer, je regarde la télévision en brodant.

J’ai eu beaucoup de plaisir à réaliser cette petite sirène de Un Chat dans l’aiguille. Les explications de la créatrices sont claires, et les différents points bien expliqués.

Marjolaine la petite sirène sera accrochée dans notre chambre d’enfants, au-dessus du lit de Clarisse à qui je trouve qu’elle ressemble.

.

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , , | 10 commentaires

Barnabé le scarabée

Et voilà, j’ai fini de broder le kit de broderie traditionnelle de Un Chat dans l’aiguille.

J’avais choisi celui-là parce que c’est le plus « rempli » de la collection « Cercles à broder ». Malgré tout, c’est rudement plus rapide que de point de croix qui peut s’apparenter à une ascèse !

12 couleurs DMC dont 2 métallisées

.

J’ai choisi deux autres kits de 15 centimètres de diamètre pour décorer la chambre des enfants :

  • une petite sirène pour Clarisse,
  • Un flamant rose pour Augustin.

.

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , | 6 commentaires

En attendant la pluie…

Non, non… nous n’attendons plus la pluie ! Nous avons été largement arrosés ces derniers temps. Et depuis les derniers orages, même si nous savons que nous aurons encore de beaux jours, nous glissons vers l’automne. Les nuits sont fraîches et la lumière a changé. C’est maintenant que nous allons pouvoir profiter de notre terrasse où il était impossible de tenir pendant les grosses chaleurs.

.

Pour notre première année ici, nous ne nous attendions pas à ce que notre jardin nous récompense comme il l’a fait. Sans engrais, sans désherbage chimique…

.

En ce moment, je m’éparpille un peu. J’ai envie de tout commencer et je ne finis pas grand chose. Crochet, tricot, broderie, laine feutrée, … tout me tente. Et si j’essayais la pâte polymère ? Je suis obligée de me canaliser !

Je viens de finir une petite broderie de CMonMonde tirée d’un livret vendu en 2013 au profit de l’UNICEF.

EN ATTENDANT LA PLUIE
Broderie avec un fil DMC sur un fil de trame lin 12

.

Et j’ai tout de suite attaqué un kit en broderie traditionnelle. C’est une création de Un chat dans l’aiguille qui propose une collection colorée de toute beauté.

.

Je suis bien occupée n’est-ce-pas ?

Et à côté, il y a les chiens, la lecture, la télévision, les enfants, les copines … et tout les jours je me couche avec l’idée que je n’ai pas fait tout ce que j’aurais dû faire.

Mika a décidé que le fauteuil du patron est désormais le sien.

.

A BIENTÔT

Catherine

Publié dans | Tagué , , , , , | 7 commentaires

You Had Me at Flamingo

Bon… Je n’ai pas compris ce que veut dire le nom de cette création de Hands on Design ! Est-ce que ça fait référence à une chanson américaine ? You Had Me at Hello ?

.

C’était très sympa de broder ce modèle. J’ai choisi de le faire sur un fil de toile de lin 12,6, avec des couleurs se rapprochant de celles de la créatrice mais pas tout à fait ! J’ai piqué dans mes fils tout mélangés, un peu de DMC, un peu de Tentakulum, un peu d’Atalie, un peu de The Gentle Art, un peu de House of Embroidery, certains dégradés, d’autres non.

.

En plus de la grille principale, il y a trois petites grilles pour réaliser des mini-coussinets. J’en ai choisi deux pour faire un coussinet recto-verso, brodé sur la même toile, mais sur deux fils.

.

Il n’y a pas moi qui ai eu du plaisir à broder ces flamants roses puisque la créatrice Cathy a mentionné sur sa fiche : « Special Thanks to Model Stitcher – Judy Cartwright who said she smiled the whole time she stitched this one ! »

Les épingles et les boutons en pâte polymère sur mes photos sont faits par Emmanuelle de Manucréa.

.

💓🌸💓🌸💓

.

On reste dans le rose avec notre pelouse côté cour qui est couverte de bruyère. Même si le temps a été plutôt sec, l’herbe est bien verte et les fleurs n’ont pas trop souffert, pour le plaisir des abeilles qui viennent butiner chez nous.

.

Voilà…

Ces derniers temps, j’en ai fait des photos : nos balades, Clarisse, le jardin et ses récoltes miraculeuses (!), les chiens, les fleurs., …

Et puis pas le goût ni l’envie de tout trier. Alors les photos restent stockées dans Google Photo…

A BIENTÔT !

Catherine

Publié dans | Tagué , , , , | 9 commentaires

Biscornu aux papillons

Quelle flemme, mais quelle flemme depuis deux semaines ! D’accord, on a eu chaud, très chaud, très très chaud… Mais depuis les orages de samedi, il fait bon, voire frais, et pour autant toujours la flemme !

Pendant ces deux semaines, j’ai fait plein de photos : la lavande, Clarisse, les papillons, la bruyère, la piscine, les glaieuls, les hibiscus, …

Au cours de ces deux semaines, il y a eu mon anniversaire. Ça y est, je n’ai plus soixante ans, j’ai maintenant toute la vie devant moi.

.

Au cours de ces deux semaines, mon vieux Shanghai a atteint ses quatorze ans. Contre toute attente, il va plutôt mieux qu’au printemps et il n’est pas rare de le voir trottiner dans le jardin.

Shanghai, Elvis et Mika

.

Au niveau broderie, j’ai un peu levé le pied sur mon village. Les arbres c’est bien, mais que c’est long à broder !

Je me suis octroyée une petite récréation en brodant un biscornu offert par les créatrices de The Victoria Sampler dans leur groupe Facebook.

.

Merci aux créatrices de The Victoria Sampler qui offrent de ravissants modèles dans leur groupe tout au long de l’année.

.

Victoria Sampler CHAT GROUP est ICI.

.

A bientôt… peut-être 😁

.

Catherine

Publié dans | Tagué , , , , , | 6 commentaires

Il n’y a plus de hannetons

Mes années lycée ont été marquées par un chanteur allemand que peu de gens connaissent ici. Frédérik Mey (de son vrai nom Reinhard Mey) était mon chouchou au même titre que Maxime Le Forestier.

Je n’avais de lui qu’un album 33 tours que j’ai écouté des milliers de fois, jusqu’à ce qu’un jour une copine à qui je l’avais prêté l’ait oublié sur un banc de la fac. J’avoue, même avec le sourire, lui en avoir vraiment beaucoup voulu. Depuis, j’ai pu racheter cet album en CD.

.

Si j’ai adoré toutes les chansons de ce disque, celle que je fredonne encore souvent est Il n’y a plus de hannetons.

Chaque été je repense à ces insectes un peu lourdeaux qui tournaient au bas de notre immeuble quand j’étais petite et dont ne ne voyions plus les antennes d’un avec le temps qui passait.


En passant devant le superbe parking, je me souviens
De ces jardins de banlieue qui lui ont cédé le terrain.
Ma tante avait une maison, là où se trouve l‘entrée.
C‘était un petit pavillon au milieu des azalées.
Régulièrement, je piétinais son jardin au printemps,
Ce qui me valait quelques gifles aussi régulièrement.
Mais j‘y trouvais, quand revenait la saison des hannetons
Les plus rares spécimens pour completer ma collection.
Aujourd‘hui, je ferais en vain une telle expédition,
Et je rentrerais bredouille,
Sans les hannetons qui grouillent
Sur les feuilles de ma boîte de carton.
Il n‘y a plus de hannetons.
Quelquefois, le père Antoine venait juger mon butin.
Il était un grand expert en scarabés, je m‘en souviens.
Il disait que, dans sa jeunesse, ils étaient un vrai fléau,
Qu‘on ne comptait pas par pièces, qu‘on les comptait au kilo,
Qu‘il y avait des primes de capture et que, certains jours,
Pour chasser les hannetons, les enfants n‘avaient pas de cours.
Le récit de ses exploits m‘impressionnait profondément
Et avec mon carton sous le bras, je rentrais tristement.
Aujourd‘hui, je ferais en vain une telle expédition,
Et je rentrerais bredouille,
Sans les hannetons qui grouillent
Sur les feuilles de ma boîte de carton.
Il n‘y a plus de hannetons.
Tant de questions sont pressantes, mais j‘écris en conclusion,
Sur une feuille de hêtre, un réquiem pour hannetons.
Pourqoui dédaignent-ils le parking comme quartier d‘hiver,
Et même le vieux chêne ayant résisté aux bulldozers?
Si cela me préoccupe tant c‘est peut-être en raison
De tout ce que j‘ai appris jadis avec ces compagnons.
Et si leur départ m‘angoisse, c‘est peut-être que je crois
Que les hannetons ne nous précèdent que d‘un petit pas.
Aujourd‘hui, je partirais en vain pour une expédition,
Et je rentrerais bredouille
Sans les hannetons qui grouillent
Sur les feuilles de ma boîte de carton.
Il n‘y a plus de hannetons.

Quand nous sommes arrivés ici, Jacques s’est adonné au jardinage. A chaque coup de bêche, il tombait sur un gros ver blanc bien dodu qu’il donnait aux poules : les vers blancs sont les ennemis jurés des jardiniers dont ils ruinent tous les efforts en se nourrissant des racines de leurs plantations,

Chaque ver blanc dévoré était malheureusement un hanneton de moins.

Mais… la prévision de Frédérik Mey n’est pas tout à fait réalisée ! Ici à la campagne, il y a encore des hannetons !

.

Il y a une quinzaine de jours, alors que j’admirais mes fleurs à la tombée de la nuit, je me suis sauvagement faite agresser par un hanneton qui s’est accroché dans mes cheveux. Croyant que c’était au moins un frelon, je me suis mise à hurler, troquant vite ma trouille contre la joie de revoir des hannetons. Parce que mon agresseur n’était pas tout seul.

Depuis, tous les soirs nous les voyons arriver dès que la nuit tombe.

Ils commencent par tourner autour du noisetier pour ensuite envahir le jardin.

C’est un vrai bonheur de les regarder voler en vrombissant, et c’est un petit rituel que je m’octroie le soir sur le banc devant la maison. Parfois, il y en a un qui se loupe et me tombe dessus.

Vendredi dernier, Clarisse a participé à la fête. Elle a découvert ces insectes et « Même pas peur ! »

.

Elle courait dans le jardin, les bras en l’air pour essayer de les attraper. Elle riait, mais riait…

.

Quand il a fait trop sombre et qu’il était temps de rentrer se coucher, elle a dit :

C’était trop bien les hannetons !

.

Allez, on écoute Frédérik Mey avant de se quitter :

.

Catherine

Publié dans | Tagué , , | 6 commentaires

Bel été

Même si nous partons pas en vacances, nous vivons un vrai été de vacanciers, avec des horaires de vacanciers et des occupations de vacanciers.

L’été, c’est

Les fleurs

.

.

Notre jardin est un joyeux fouillis où se mêlent les fleurs qui étaient déjà là à notre arrivée et celles que Jacques a semées pour moi.

Quel bonheur de voir pousser nos premières passeroses. Et quelle surprise de voir fleurir d’énormes lys blancs.

La lavande qui n’a jamais dû être entretenue est un peu dégénérée, mais elle parfume tout de même notre air, et attire des centaines d’abeilles butineuses.

.

Les couchers de soleil

..

Le spectacle se répète presque tous les soirs, toujours fascinant, toujours différent.

.

Les orages

.

Cet orage du 1er juillet a été bref, mais impressionnant.

Précédée d’un violent coup de vent, la grêle s’est abattue avec fracas contre les vitres, sur les dalles de la terrasse et le jardin. Adieu salades et tomates… On recommencera l’année prochaine.

.

Les baignades

« Mais Mamie, tu as oublié de mettre ton maillot de bain ! »

.

Nous avons tout ça en restant chez nous. Alors autant rester ici, sans la foule et avec tout notre confort ! Et maintenant, j’ai même les passeroses comme à l’île de Ré.

.

🌳 ⛪👰🏽🤵🏼 🌳

.

Avec cette vie de quasi-farniente, je progresse tout doucement sur Le village de Marie.

Les onze premiers habitants sont finis. Onze sur les quarante-et-un que Marie a prévus. Je pense en rajouter quelques-uns que je piocherai dans les bonus pour atteindre au moins cinquante.

.

Pour l’instant , je vais broder les deux gros arbres de part et d’autre de l’église, et j’en ai pour un moment !

.

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , , | 6 commentaires

Une semaine chaude, chaude, chaude…

Je l’avais dit que je reviendrai avec mon couple de mariés sur le parvis de l’église ! C’est mon avancée de la semaine sur  Le village de Marie.

J’ai rajouté un voile court à la mariée, voile brodé avec un fil de soie surfine aussi fine qu’un cheveu. Il ne se voit pas beaucoup, mais moi, je sais que je l’ai fait !

.

☀️🌻☀️🌻☀️

.

La semaine qui se termine à été anormalement chaude sur une bonne partie de la France. Nous battons chaque année des records de chaleur qui alimentent les prévisions les plus pessimistes pour l’avenir de l’homme.

Les fleurs du jardin en ont profité pour pousser. Celles qui étaient là avant nous. Celles que Jacques a semées et bichonnées. Et celles qui envahissent et dont on ne sait pas comment se débarrasser, mais qui sont si jolies et sentent si bon, comme le liseron.

.

🔥 Je n’aime pas cette chaleur 🔥

.

Mais qui voilà ? C’est Mademoiselle Clarisse qui a bien apprécié de se baigner avec son papy et sa maman. Elle prend de l’assurance , quitte à boire la tasse !

l.

Ce soir le temps semble tourner. Il y a même un peu de vent. TANT MIEUX !

.

☀️🌻☀️🌻☀️

.

Voilà. Je termine avec une photo complète de ce que j’ai brodé sur  Le village de Marie. Depuis hier, j’ai fini la belle-mère et deux petits garçons d’honneur.

Ce village quelque part en France me promet encore de très nombreuses heures de bonheur.

.

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , , , , , | 10 commentaires

C’est l’été !

Toute petite avancée sur  Le village de Marie.

La prochaine fois, je viendrai avec les mariés sur le perron de l’église !

.

.

C’est l’été et la semaine prochaine nous promet la canicule. Nous allons découvrir s’il fait moins chaud ici qu’à Grenoble. On croise les doigts !

Quand nous sommes arrivés, mon premier achat pour le jardin a été trois paquets de graines bio : des bleuets, des coquelicots et des fleurs variées. Je ne m’attendais pas à avoir autant de coquelicots sur notre parcelle !

Méticuleusement, Jacques a fait des semis, puis mis les petits plans en terre tout récemment. Je vais donc avoir des coquelicots, et surtout des bleuets dont le premier s’est ouvert aujourd’hui.

.

Quelle merveille ! Il faut savoir que si je vois des bleuets dans un champ quand nous nous promenons (ici c’est plus que rare !), je suis prête à sauter de voiture pour les prendre en photo.

.

.

Qui dit jardin, dit « herbe qui pousse ». Cet après-midi, j’ai eu droit à la tondeuse. Un jeu pour Jacques et les jeunes.

.

Shanghai continue de vieillir. Il est à un mois de ses quatorze ans. Il n’est, physiquement parlant, plus que l’ombre de lui même. Il a tout d’une serpillière, la vue et l’odeur. Comme il boit énormément et en bave presqu’autant, nous devons toujours faire attention de ne pas glisser sur l’eau qu’il perd dans la maison.

Côté activité, il se contente du minimum : de mes pieds à la gamelle, de la gamelle au jardin, du jardin à mes pieds, de mes pieds à son panier, de son panier à la gamelle … tout doucement, pas un pas plus vite que l’autre.

Quant à Elvis, la météo nous ayant annoncé des orages, il doit avoir peur que le ciel lui tombe sur la tête. Alors dehors, il se planque sous le banc et attend que le temps passe. Sauf si Mika vient le chercher pour une partie de rigolade !

Mika est lui une boule de poils en activité permanente. Il est très rigolo à regarder vivre. Il ne s’économise pas quand il est dehors.

Tu le sais que tu n’as pas le droit de marcher sur mes futurs glaïeuls !
Tu le sais que tu n’as pas le droit d’embêter les poules !
Voilà, viens me voir !

.

.

C’est tout pour aujourd’hui ! Je viens de recevoir des photos de Mademoiselle Clarisse à la mer. Elle est très heureuse. Je me demande juste quand Véronique prend le temps de se reposer…

A bientôt

Catherine

Publié dans | Tagué , , | 5 commentaires