Campagne

Citadine, fille et petite-fille de citadins, je ne connais de la campagne que ce qu’on en voit en la traversant pour partir en vacances, ou le temps d’un week-end dépaysant.

Depuis l’automne dernier, nous habitons à la campagne. Notre village compte moins de quatre cent cinquante habitants, dont certains vivent encore des cinq exploitations agricoles en activité.

Vivre à la campagne ne fait pas de moi de moi une paysanne, mais me permet d’observer l’évolution de la nature au jour le jour.

En cette fin de printemps, elle est luxuriante de fleurs multicolores. Certains exploitants ont déjà fait les foins.

.

T’aimer sur les bords du lac
Ton cœur sur mon corps qui respire
Pourvu que les hommes nous regardent
Amoureux de l’ombre et du pire

Julien Doré

Le lac de Paladru

.

Un seul dimanche au bord de l’eau
Au trémolo
Des p’tits oiseaux
Suffit pour que tous les jours semblent beaux
Quand on s’promène au bord de l’eau

Jean Gabin

Le lac du Vivier à Valencogne

.

Verte campagne
Où je suis né
Verte campagne
De mes jeunes années
La ville pleure
Et ses larmes de pluie
Dansent et meurent
Sur mon cœur qui s’ennuie

Les Compagnons de la Chanson

.

Des arbres géants couverts de fleurs de sang
Rampent vers moi, je voudrais fuir mais je ne peux pas

Claude François

.

Vincent,
Pas de veine tes Iris et tes Tournesols
Qui aujourd’hui valent des sommes folles
Ne payaient même pas ton verre d’alcool

Salvatore Adamo

.

Mon Dieu, qu’il y en a sur les routes profondes
De silencieuses croix qui veillent sur le monde
Hautes croix du pardon
Tendues vers les potences
Croix de la déraison
Ou de la délivrance

Gilbert Bécaud

Valencogne

.

Les vaches rousses, blanches et noires 
Sur lesquelles tombe la pluie

Stone et Charden 

.

Ah qu’il est beau le débit de lait
Ah qu’il est laid le débit de l’eau
Débit de lait si beau débit de l’eau si laid
S’il est un débit beau c’est bien le beau débit de lait

Charles Trenet

.

C’est une journée idéale
Pour marcher dans la forêt
On trouverait plus normal
D’aller se coucher
Seuls dans les genêts

Claude François

.

Auprès de mon arbre je vivais heureux
J’aurais jamais dû m’éloigner de mon arbre
Auprès de mon arbre je vivais heureux
J’aurais jamais dû le quitter des yeux

Georges Brassens

.

Un doux parfum qu’on respire, c’est fleur bleue
Un regard qui vous attire, c’est fleur bleue
Des mots difficiles à dire, c’est fleur bleue
C’est fleur bleue
C’est fleur bleue

Charles Trenet

Muscari à toupet

.

Voilà, j’ai bien chanté sur les routes de mon coin de France : Burcin, Charavine, Valencogne, Saint-Ondras, Virieu, …

.

A bientôt !

Catherine

Cet article, publié dans , est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Campagne

  1. MissParker dit :

    Merci Catherine de ce très beau billet associant tes très belles photos avec les extraits de chanson en parfaite harmonie !
    Beau w-e, bisous, câlins à la Meute 😉

    J'aime

  2. Mamily dit :

    Superbe article, un régal de partager les vues de ta campagne et se remémorer toutes ces chansons d’un autre temps, en tous les cas de mon vieux temps. Ta campagne est bien belle.
    J’espère que tu vas mieux, tu es allée te promener un peu? Clarisse est-elle venue voir ses plantations?
    Je t’embrasse.

    J'aime

  3. noellebrode dit :

    Elle est belle la campagne!

    J'aime

  4. sistersmine dit :

    Lovely, very different from the Kansas farm I grew up on. The country is so beautiful everywhere we go, isn’t it?

    J'aime

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s