On brode, on coud, on déconfine

Le confinement strict aura duré cinquante-cinq jours. Et le 11 mai, le déconfinement est arrivé. Moi j’avais compris qu’il s’agissait d’un déconfinement progressif. Pour beaucoup, c’était la fête du slip ! A les entendre, ils étaient des héros plus valeureux que les poilus de la grande guerre ! Cinquante-cinq jours sans cinéma, sans restaurant, sans café, sans teuf… ils ont cru mourir !

Le Premier Ministre et le Ministre de la santé ont répété tant et plus que si les gestes barrières et les règles de distanciation sociale ne sont pas respectés, le virus qui est toujours actif peut faire remonter le nombre de victimes et alors…

RECONFINEMENT !

Ils ont voulu croire au sens des responsabilités des français pour que tout se déroule au mieux. Ils avaient juste oublié que nous sommes un peuple de guerriers récalcitrants. Et ce 11 mai, il y a biens des endroits où c’était ça :

Pour l’instant, seuls quelques magasins et certaines classes des écoles maternelles et primaires ont rouvert, on peut circuler dans une zone de cent kilomètres à vol d’oiseau de son domicile et dans deux-tiers du pays, les parcs et jardins sont accessibles au public.

Le virus est toujours là, et il est dangereux 🦠

.

.

J’ai quand même fini par sortir ma machine à coudre qui pèse une tonne.

Mon premier essai de masque n’a pas été très concluant. Trop de plis et la pose de biais, c’était trop compliqué pour moi.

.

Un peu découragée, j’ai parcouru les tutoriels sur le net et regardé à la télévision ce que les gens portent en général. Il y a de tout, de la serpillière au modèle Macron (bleu Marine avec un liseré tricolore) trop classe que je voudrais le même.

.

J’ ai trouvé un modèle relativement simple (qui permet tout de même de glisser un kleenex à l’intérieur), et c’est Véronique qui a posé avec le nounours, parce que Clarisse ne supporte pas d’avoir un masque sur le visage.

.

Voilà, je vais pouvoir me lancer pour de bon !

.

Et puisque la machine est installée, j’ai monté la petite broderie pour Juliette en coussinet. Ça faisait des années que je n’avais pas fait ce genre de petit ouvrage.

.

Je me suis aussi consacrée à ouvrage offert par Durene Jones au fil des semaines.

.

Vendredi, nous aurons la sixième et dernière partie de ce joli jardin.

.

A bientôt !

Catherine

Cet article, publié dans , est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour On brode, on coud, on déconfine

  1. aurélie dit :

    ce petit modèle a fleuri un peu partout très printanier. pas possible de sortir bcp. pas de ciné pas de resto du coup juste pour faire le ravitaillement que faire d’autres.

    J'aime

  2. noellebrode dit :

    Super!
    Moi aussi je voudrais le même que celui du Président
    Bises

    J'aime

  3. MissParker dit :

    Joli coussinet, jolie broderie printanière !
    Douce journée, bisous, gros câlins Canins 😉

    J'aime

  4. Martine dit :

    Il faut cultiver la patience en semant des impatients sur sa toile printanière …et savoir relativiser les petits tracas quotidiens.

    J'aime

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s