Museum Celle – Sampler 1826

Il y a déjà plus de deux semaines que j’ai ressorti mon Sampler 1826 du carton des abandonnés.

J’ai à la fois l’impression de ne pas avoir beaucoup avancé (je n’ai pas toujours été au mieux de ma forme), et de ne pas avoir vu le temps passer ! Il y a eu Pâques, l’anniversaire de Jacques, et Clarisse est restée chez nous trois jours pendant la première semaine des vacances de printemps.

Et voilà le travail !

.

A l’époque où ce modèle était sorti, j’avais lu pas mal de choses intéressantes sur l’histoire et la symbolique de ce sampler. Par exemple, dans la troisième rosace que je viens de débuter, il y a l’aigle à deux têtes : russe ? Allemand ? Serbe ? J’aimerais retrouver ces explications, et malheureusement je n’en ai vu que sur le blog d’une brodeuse japonaise. Si vous pouviez m’aider…

.

.

Pour visualiser mon avancée, je colorie ma grille chaque jour avec une couleur différente. Ça me permet aussi de bien me repérer, parce que je trouve qu’il n’y a rien de tel que le monochrome pour se tromper.

.

Clarisse était prête à m’aider pour avancer mon ”coloriage”. Il a fallu que je surveille étroitement mes crayons !

Et puis… elle a eu envie de faire de la couture comme Mamie.

Dans mes tiroirs magiques, j’avais rangé il y a bien longtemps une petite pochette Rico Designs contenant des figures en carton perforé à broder. Quelle joie pour Clarisse de pouvoir choisir ses couleurs et faire des croix comme moi !

.

Quand elle est repartie samedi, elle a voulu emporter son lapin et une échevette de coton pour le finir chez elle.

Je ne sais pas si ce petit lapin sera pour Clarisse le début d’une longue histoire d’amour avec la broderie, ou un feu de paille de trois jours seulement.

.

A bientôt !

Et merci pour vos gentils messages ❤

.

Catherine

Cet article a été publié dans . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Museum Celle – Sampler 1826

  1. Martine dit :

    Broder tout en se mettant au japonais, il faut plus de 2 têtes, surtout quand c’est un monument !
    Restons sage et reprenons les bases ! Oui, c’est ça Clarisse : dans ce coin, puis vers celui-là.

    J’aime

  2. MissParker dit :

    CC… Jolie avancée, bravo, bonne continuation !
    Je ne peux pas t’aider, désolée 😌
    Bel aprem, bisous, gros câlins à Mika 🙂

    J’aime

  3. Françoise dit :

    Bonjour Catherine, j’ai retrouvé sur mon ordi un doc. sur les marquoirs de Vierlande qui explique un certain nombre de motifs, malheureusement les photos n’y figurent plus. As-tu une adresse mail où je pourrais t’adresser le document?
    merci beaucoup

    J’aime

    • Catherine L. dit :

      C’est moi qui te remercie Françoise de m’avoir contactée. Je suis avide de renseignements sur les Vierlande !
      Amicalement

      J’aime

      • Françoise dit :

        voila ce que j’ai retrouvé, mais hélas les motifs ont disparu, je pense que l’on peut les identifier quand même.

        Signification des motifs vierlander

        J’aime particulièrement les échantillonneurs de broderie Vierländer.

        Vierlande est le nom d’un district de l’Elbmarsch avec les communautés Kirchwerder, Altengamme, Neuengamme et Curslack, qui appartient à Hambourg depuis 1868 « Dans cette région, (…), Les traditions décoraient soigneusement ses biens précieux et les exposaient aux moments forts de la vie du village, baptême, mariage, funérailles, même à un jeune âge, avec de la soie noire ou de la laine, pratiquant la broderie au point de croix pour la dot. diamants couronnés avec des lettres individuelles à côté d’eux.  » (citation de: motifs et marques brodés et rassemblés sur une base textile, VGS Verlagsgemeinschaft St. Gallen, 1996)
        En particulier, il était vrai qu’elles étaient presque exclusivement brodées de soie noire sur du lin naturel. L’apogée était entre 1770 et 1870.
        Ils ont un charme extraordinaire en raison de leur structure, leur densité et leur clarté graphique qui les rendent particulièrement modernes.

        Les symboles utilisés dans les motifs ont tous une signification.
        Elfi Connemann, collectionneur et ancien propriétaire / directeur du musée des échantillonneurs à Celle, qui a été fermé à notre grand regret après la prise de contrôle par la ville, s’est particulièrement occupé de l’interprétation des symboles (Un échantillonneur de quatre pays datant de 1826, orné 2/94 )

        La rosette – le cercle – est considérée comme un symbole universel de complétude, d’infini, de perfection et est encore utilisée aujourd’hui dans l’alliance, la couronne de mariée, la couronne mortuaire.

        La croix – l’axe dans une rosace – représente « l’axe du monde », symbole du christianisme, le salut de l’humanité.

        Le losange – il manque le haut d’un carré dans un coin – symbolise le principe créateur féminin: la naissance.

        C’est aussi la représentation vulvaire du symbole de la vie de nombreuses déesses de la fertilité dans l’art populaire de nombreux peuples. Le « diamant féminin » devient le « cœur aimant ».

        Le symbole de l’arbre de vie est dans les mythes de différents pays
        pour:

        _ « l’espace de vie des dieux »
        Ses fruits nourrissent les dieux, les rois morts et bénis, et donnent l’immortalité
        « La lumière », parce qu’elle se trouve à la sortie est du monde – là où le soleil se lève
        « Bien et mal »; les fruits interdits de « l’arbre de la connaissance » ont entraîné la chute
        _ le royaume des morts – la terre de la vie selon la pensée mythique
        _ la « mère divine » porteuse de vie et renouveau

        Même aujourd’hui, la signification profonde de ce symbole est en nous: pour les nouveau-nés, un arbre est planté, le chêne ou le tilleul constitue le centre du village – la danse autour du maypole, la parure du sapin de Noël, le saule pleureur, l’arbre de la liberté. Dans de nombreux cas, l’arbre de vie jaillit d’un vase ou d’une urne, parfois d’un cœur, ancien symbole de la Terre nourricière, accompagné d’oiseaux et de cerfs en tant que soleil-animaux.

        Différents motifs plus petits ont également leur sens:

        _ face aux oiseaux – amour
        _ petits arbres – arbre de vie
        _ Angel – Totenengel, oiseaux morts.

        Je ne sais plus du tout d’où j’ai pu avoir ces informations, que l’auteure veuille bien me pardonner.

        Françoise

        J’aime

  4. Ping : Museum Celle – Sampler 1826 | 1, 2, 3 … Catherine !

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s