14 juillet, il faut qu’je vous raconte !

Quel 14 juillet, hein Clarisse ? Un jour tout en fanfare !

Michèle, pas la peine de lire, je t’ai déjà tout raconté !

Ça commence hier matin de bonne heure. Vers sept heures et quart, Jacques se rend compte que le radio-réveil est éteint. Il y a eu une coupure de courant au petit matin. Il se lève et va renclancher le disjoncteur et se recouche. A peine recouché, on sonne.

J’ai pensé que les livreurs poussent un peu de sonner si tôt un 14 juillet. Jacques, lui, enfile à toute vitesse un pantalon et une parka sans rien dessous et disparaît. Dis-pa-raît ! Je commence à trouver le temps long, je l’appelle… rien.

A mon tour je me lève, et pour moi qui ne suis pas du matin, huit heures moins le quart, c’est vraiment l’aube. J’ouvre la porte-fenêtre de notre chambre et il me faut plusieurs secondes pour réaliser ce que je vois. ”Oh meeeeeerde” sont les seuls mots que je peux prononcer !

Je vois d’abord deux gendarmes, notre voisin Jean-Noël, notre clôture éventrée, et une voiture rouge dans la cour !

.

C’était arrivé à presque sept heures. Jean-Noël s’en allait tranquillement chercher son journal dans sa boîte aux lettres. Il n’a pas eu le temps de réaliser qu’il a vu voler des morceaux de poteaux et des piquets de clôture dans un grand fracas, et la voiture rouge 🚗 qui, après avoir défoncé notre clôture, s’arrêtait dans notre mur en écrasant la poubelle au passage. Le boîtier électrique du portail défoncé avait fait sauter les plombs.

.

C’est Jean-Noël qui a aidé le jeune conducteur à sortir de sa voiture par le coffre. Il y a vraiment eu une bonne étoile 🌟 pour eux deux ! Jean-Noël aurait pu être percuté à grande vitesse et le jeune homme s’en sortait sans une égratignure.

C’est également Jean-Noël qui a appelé la gendarmerie pour prévenir de l’accident. Le jeune garçon, nous en avons eu la confirmation après, était alcoolisé, et les gendarmes l’ont emmené. Cerise sur le gâteau, le contrôle technique du véhicule était valide jusqu’au 10 juillet.

Evidemment, tout ça a créé de l’animation. Le maire de la commune qui passait par là s’est arrêté et a relevé les coordonnées des deux poteaux d’électricité qui avaient été cassés. Sacré périple tout de même, parce qu’avant de percuter notre palissade , la voiture avait traversé le jardin des voisins, embarquant la clôture d’entrée et la clôture se sortie, et coupé le chemin d’accès aux maisons de Jean-Noël et Maurice.

A la mi-journée, Enedis est arrivée pour changer les poteaux cassés. Nous n’avons pas bien compris pourquoi ni comment leur camion s’est retrouvé embourbé dans je jardin des voisins. Richard, qui passait par là, leur a gentiment proposé d’aller chercher son tracteur pour les sortir de ce mauvais pas. Comme ce n’est pas la procédure normale, les employés d’Enedis ont dû attendre une grue Enedis pour les sortir du jardin et finir leurs travaux.

.

L’après-midi, Véronique et Jacques se sont occupés de faire la déclaration du sinistre à l’assurance, tandis que je rassurais Clarisse qui était traumatisée de la situation.

Puis, nous avons attendu que le conducteur de la voiture rouge se manifeste pour faire le constat d’accident, et également se charger de faire retirer sa bagnole de notre cour.

Il est arrivé vers sept heures du soir comme une fleur, et n’avait évidemment pas les documents nécessaires. Il ne savait d’ailleurs pas vraiment ce qu’il fallait faire ! Le plus beau, c’est qu’il est arrivé A MOTO ! Le type est embarqué le matin pour un accident parce qu’il était alcoolisé, et le soir, il est sur une moto ! Je rêve…

Jacques ne l’a pas accueilli avec des félicitations. En toute désinvolture, le gars lui a répondu : ”Ben quoi ? C’est un accident !” Non Monsieur, ce n’est pas un accident, c’est un délit ! (Ça, c’est moi qui le dis !)

Je me suis permise d’appeler la gendarmerie (pendant que Jacques s’occupait du constat) pour savoir si cette situation était normale, expliquant au passage que nous avons une petite-fille de cinq ans qui joue dans cette cour et je n’ose pas imaginer le pire.

Évidemment, ce n’était pas normal du tout. Les gendarmes sont revenus et ont pris le jeune homme à part, sans doute pour lui parler du pays.

.

Quand ils partaient, la dépanneuse arrivait. Tout ça se passait sous une pluie battante.

J’étais désespérée de voir l’état de notre cour. Oui, ce n’est que matériel, mais ça fait ch*** quand même.

L’opération d’enlèvement a duré une bonne demi-heure pendant laquelle le gars a fumé cigarette sur cigarette, en téléphonant et prenant des photos de son chef d’œuvre.

.

une fois la dépanneuse partie, Jacques a remis un grillage pour boucher le trou dans dans notre clôture, et fermé le portail manuellement, laissant le jeune dehors. Il est resté un bon moment sous la pluie à attendre que deux personnes (un conducteur et un motard) viennent le chercher, parce que bien sûr, il n’a plus le droit de conduire ! J’espère que ça lui aura rafraîchi les idées.

.

.

Pendant ce temps, Maurice s’est éteint chez lui, perdant sa bataille contre la maladie. J’ai tant de peine pour Geneviève, pour Jean-Noël qui perd son jeune frère et Denise.

.

.

Aujourd’hui , nous sommes restés tranquilles, au chaud avec Clarisse, tandis qu’il pleuvait des cordes.

La petite a passé une bonne nuit, malgré les angoisses de la veille.

Nous n’avons pas eu de nouvelles de l’assurance. Au fond, ça nous a permis de déconnecter. Il suffit de ne pas regarder dehors pour ne pas penser à ce qu’il s’est passé hier.

A plusieurs reprises, Clarisse m’a quand même dit : ”Ben dis donc Mamie, elle est bien décorée ta cour !”

.

A bientôt,

Catherine

Cet article a été publié dans . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour 14 juillet, il faut qu’je vous raconte !

  1. mamily dit :

    Toujours la lucidité petite Clarisse ! Tu aurais pu faire les frais de ce petit con d’inconscient incapable de se rendre compte de la gravité de son geste. La loi va-t-elle être juste ….
    J’espère que la suite matérielle se règlera au mieux et que la suite morale ne laissera pas trop de dégâts.
    J’espère que Clarisse retrouvera rapidement son insouciance. Je vous embrasse.

    J'aime

  2. Piroshka dit :

    Tu sais chez ma fille il vient d’arriver une histoire un peu similaire , ce sont les aleas de la vie …

    J'aime

  3. noellebrode dit :

    J’espère que les assurances ne tarderont pas pour que ta cour retrouve son aspect habituel!
    Bises

    J'aime

  4. Martine dit :

    C’est fou et pourtant combien de fois ai-je entendu « Il ne se passe rien à la campagne »…Allez, vite il faut tourner cette page désolante à plus d’un titre.

    J'aime

  5. Mais je ne savais pas que la voiture était rouge. Bises

    Aimé par 1 personne

  6. Brigitte Foncez dit :

    En effet, il ne se passe jamais rien à la campagne ! J’espère que toutes les démarches suite à ce sinistre se concluront rapidement, mais … C’est son assureur qui ne va pas être content ! Je suppose que ça passera au tribunal, comme il était alcoolisé. Je vous souhaite de tourner très rapidement la page.
    Bisous à tous les 3

    J'aime

  7. MissParker dit :

    Un 14 juillet que vous n’oublierez pas 😢
    Douce journée Catherine, bisous, gros câlins à Mika

    J'aime

  8. rose17 dit :

    Bonjour, vraiment désolée pour vous de tous ces soucis, bien évidemment ce n’est que matériel mais quand même et ce petit c.. totalement inconscient que dire ? Bon courage

    J'aime

  9. Claire dit :

    en effet, un 14 juillet inoubliable, avec, en plus, un défilé de véhicules dans les couleurs de circonstances: bleu, blanc et rouge!
    Comme les autres lectrices, j’espère de tout cœur que les assurances vont être réactives, malgré le fait qu’on soit en juillet et beaucoup sont en vacances.
    Quant au jeune conducteur alcoolisé, j’espère que ça lui servira de leçon, sans trop y croire.

    J'aime

  10. rea dit :

    ben le conducteur a du vraiment bien arroser le 14 juillet heureusement pas votre petite clarisse dans le jardin .ont est a l abris nul par.bon courage pour vous faire dédommager.

    J'aime

  11. Francoise Hollé dit :

    Quel 14 juillet pour vous et vos voisins ! Encore un jeune c*** incapable de se maitriser!!!
    J’espère que l’assurance réagira rapidement pour que vous puissiez retrouver votre belle cour.
    Bon courage à tous. En tout cas Clarisse a hérité de l’humour de sa Mamie !!!!

    J'aime

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s