Vivre comme des poules

Dans les poulaillers d’acajou,
Les belles basses-cours à bijoux,
On entend la conversation
De la volaille qui fait l’opinion.

.

Ce matin, le nord de la France s’est réveillé sous la neige. Oui, c’est de saison, mais non, ce n’était pas arrivé depuis deux ans.

Si bien que notre petit Augustin a découvert la neige et apparemment, c’était un grand bonheur.

.

Chez nous, pas un flocon aujourd’hui, mais un froid de canard ! Tout est gelé, jusqu’à la serrure de la boîte aux lettres.

.

.

A partir de ce soir, la mesure sanitaire de couvre-feu qui concernait surtout le Grand-Est et quelques départements du sud-est est applicable à toute la France : plus personne dehors à partir de dix-huit heures ! Mais c’est l’heure à laquelle, on rentre les poules !

.

On râle, on tempête, on joue les frondeurs, on conteste, on insulte les gouvernants,… Les politiciens, les débateurs et les réseaux sociaux vont bon train, en oubliant que la situation est encore plus préoccupante dans de nombreux pays européens et aux États-Unis. Le Liban vient même de décider un confinement total avec interdiction totale de sortir pendant onze jours, même pour faire les courses.

Pour Jacques et moi, cette mesure ne changera pas grand chose. Par contre pour ceux qui sortent un peu tard du travail , ça va être compliqué de récupérer les enfants au péri-scolaire et faire quelques achats avant de rentrer. Une sérieuse organisation va être de mise.

Si, il y a un grand dérangement ! Francky, le pizzaïolo de Châbons qui travaille du vendredi au dimanche de 17:00 à 20:00 heures est obligé de fermer sine die. Et nous, notre pizza hebdomadaire, elle va bien nous manquer.

Ici, les poules se marrent bien de la situation. On les entend caqueter dans notre dos.

.

Et Martine qui a une grande gueule nous a bien remis a notre place !

Et toc !

.

Vous pouvez la ramener les poules, mais avec ce qu’on paye comme grain pour vous nourrir et tout le mal que se donne Jacques pour votre bien-être, les œufs, c’est bien le minimum que vous puissiez faire pour nous.

(Et re-toc !)

.

Catherine

Cet article, publié dans , est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Vivre comme des poules

  1. celadon7 dit :

    Bonsoir chers Burcinois Le loir et Cher est mouillé cela ne change pas beaucoup actuellement Je me souviens de poulets de grains expression girondine seulement quand la volaille était nourrie au maïs la chair prenait une couleur jaunâtre , les jaunes d’oeufs n’étaient plus jaunes mais orange foncé .Découverte de la neige par le petit fils , il en aura d’autres en grandissant bises par chez vous potierfou

    J'aime

  2. MissParker dit :

    Sous la neige ce matin aussi !!!
    Bien vu, l’histoire des poules 😀
    Doux dimanche Catherine, bisous, gros câlins à Mika

    J'aime

  3. Au moins un qui est heureux.

    J'aime

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s