Jardin d’Eden

Biche oh ma Biche
Lorsque tu soulignes
Au crayon noir tes jolis yeux
Biche oh ma Biche
Moi je m’imagine
Que ce sont deux papillons bleus

Ça y est, maintenant que les petits français sont retournés à l’école, le soleil est revenu. En une journée, mes passeroses se sont ouvertes me donnant la vague illusion que je suis en vacances ailleurs.

.

Le jardin est juste magnifique en ce moment. Il faut dire qu’il a été bie arrosé !

.

.

Hier soir, jai pu mettre les derniers points sur ma biche, malgré la contrariété au sujet d’Elvis. Mais comment a-t-il pu basculer si vite ? On dirait qu’il décompense. Et ce n’est pas en ne mangeant rien et en vomissant ses médicaments qu’il va aller mieux 😕

Alors la biche… quelle galère ! En fait, mon lin présente des irrégularités, et manque de chance, toute la partie à broder sur un fil est tombée à l’endroit où les fils de trame et de chaîne étaient les plus fins.

.

Je vais maintenant m’amuser à colorier les végétaux avec du fil, et je me régale d’avance !

.

A bientôt

Catherine

Cet article, publié dans , est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Jardin d’Eden

  1. MissParker dit :

    Cc… très jolie avancée sur la biche… bonne continuation !
    Douces pensées pour Elvis…
    Bel aprem ensoleillé, busous, gros câlins å tes poilus

    J'aime

  2. Jeandelachauvinière dit :

    Elvis est en manque de monsieur shangaï et il le vit mal à se laisser partir

    J'aime

  3. Catherine L. dit :

    Tu vois Jean-Louis, j’y ai pensé. Parce qu’il a toujours connu Shanghaï depuis qu’il est arrivé chez nous. Ils ont tout partagé : leurs gamelles, leur coussin , les sorties.
    Quand Mika est arrivé, c’était deux contre un : les deux vieux dun côté, le jeune fougueux de l’autre.
    Elvis est discret, contrairement à ce qu’était Shanghaï, mais il est très affectueux, très dépendant aussi.
    Je me demande comment va se passer le rendez-vous de ce soir. J’ai très peur de le perdre, trois mois seulement après Shanghaï.
    Bises à vous deux ❤🌹

    J'aime

    • Jeandelachauvinière dit :

      Perdre ses deux animaux de compagnie est se séparer à jamais de deux membres de la famille et c’est un déchirement ayant connu cette fin de vie de Minou de la Chauvinière nôtre bleu russe il était de chez nous comme tes deux chiens , des compagnons , des amis , des enfants avec leurs qualités et défauts .Nous l’avons pleuré ce n’est pas un vain mot , comme toi et jacques .Pensons à eux pour les faire revivre en nous surtout ne pas les oublier bises à vous deux ,

      J'aime

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s