Victor Sajou

Je vais, je vas aux premières jonquilles
Du pré au bois des jonquilles aux derniers lilas.

Quand nous étions tout près de Grenoble, je guettais la floraison des jonquilles de l’ancien bois que la commune avait racheté pour en faire un parc. C’était un bonheur d’aller les découvrir, premiers signes du retour des beaux jours, même si certaines années elles ont fleuri sous la neige… et même si certaines années je n’ai pas eu le temps de les voir qu’elles avaient été cueillies.

Ici, les jonquilles sont si nombreuses par endroits qu’on doit prendre garde de ne pas marcher dessus.

.

Quelques fleurs dans un vase, c’est du soleil dans la maison.

.

.

Alors pourquoi donc avez-vous épousé ce sapajou à lunettes ? — (Eugène Chavette, La Chambre du crime, 1875)

Cette semaine, jai découvert un projet rigolo lancé par Frédérique Crestin-Billet que les brodeuses et couturières connaissent également sous le nom de Madame Sajou : coudre un petit singe Sajou et faire partie de la famille.

Je ne suis pas la dernière à faire figurer des nounours, poupées et autres réalisations maison sur mes photos ; l’idée était donc faite pour moi !

Pour la réalisation du singe, il y a la possibilité soit d’acheter uniquement le patron (format papier ou PDF), soit d’acheter les fournitures (toutes ou partie seulement) sur le site Sajou.fr ICI.

Celles qui n’ont pas trop de temps ou qui ne savent pas coudre peuvent adopter un petit singe tout fini ICI.

La broderie ne me fait pas peur, mais la couture me rebute un peu. J’ai regardé mes fournitures pendant deux jours avant de me lancer. En plus, par flemme de sortir ma machine à coudre, jai décidé de tout faire à la main !

C’est trop beau, ce serait bête de me rater !

.

Victor est né presque facilement au bout de deux jours. Les explications figurent sur le patron, et en plus on peut trouver des directives complémentaires sur le blog « Les Carnets de Madame Sajou » ICI.

Si je compare Victor aux petits singes que j’ai vus en ligne, il n’est pas parfait, mais je le trouve quand même sympathique.

.

Maintenant, je vais l’emmener visiter notre région et partager mes photos dans le groupe Facebook dédié « Les Aventures de la Famille Sajou ».

Pour l’instant, il n’a fait que le tour du jardin.

.

A bientôt !

Catherine

Cet article, publié dans , est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Victor Sajou

  1. Mamily dit :

    J’aime beaucoup le tissu, bravo ! Je me demande s’il ne partira pas dans le zoo de Clarisse… Fait vite des photos dans tes promenades…
    Bisous.

    J'aime

  2. Jeandelachauvinière dit :

    Un singe çà joue comme le singe sajou
    et quand le singe sajou ne joue pas c’est
    un sajou pas ou un sapajou

    J'aime

  3. Jeandelachauvinière dit :

    Au sujet des joncs qui jouent aux quilles
    je veut dire des jonquilles , une fois prélevée sur le pied , pas de fleurs l’année suivante

    J'aime

  4. MissParker dit :

    Rigolo, Victor !
    Superbe parterre de jonquilles.
    Doux dimanche Martine, bisous, câlins à la Meute 😉

    J'aime

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s