Au-dessus du vieux Grenoble

Vendredi 31 août 2018

Pas plus tard que mardi dernier,  nous refaisions le monde avec un ami et sommes arrivés à la constatation suivante : nous n’allons plus jamais nous balader à Grenoble. Difficultés de circulation, problèmes de parking, travaux de voirie permanents, priorité aux transports en commun… Tout est fait pour que nous évitions la ville. Objectif politique atteint, au détriment du commerce, comme dans toutes les grandes villes.

La seule promenade que nous ayons  gardée,  c’est le jardin des Plantes, quand nous avons un rendez-vous médical à Grenoble.

Cette fois-ci, j’ai eu envie d’aller au téléphérique de la Bastille. En arrivant sur les quais, le vent qui soufflait assez fort m’a fait passer l’envie de prendre les bulles, et c’est en voiture que nous sommes montés… sous le téléphérique !

Fotor_153574125530055

Le téléphérique de Grenoble Bastille, ou bulles de Grenoble, est un moyen de transport touristique qui relie le centre-ville de Grenoble à la colline de la Bastille sur un dénivelé de 266 mètres. Inauguré le 29 septembre 1934, il compte parmi les premiers téléphériques construits dans une grande agglomération.

.

Nous avons d’abord emprunté la porte Saint-Laurent,

Fotor_153571774010849

.

Après avoir remonté les quais, avons pris la route Maurice Gignoux vers le musée Dauphinois.

Fotor_153574173352297

.

Nous avons continué la route jusqu’au site de l’institut Dolomieu qui jouxte l’ancien site de l’Institut de Géographie Alpine.

Fotor_153579207791232

Ces deux sites ont été vendus à des promoteurs privés,  l’un (Dolomieu) en 2016 avec la promesse d’une résidence de tourisme de luxe, l’autre (IGA) devant devenir un hôtel depuis 2011. Pour instant, l’un et l’autre ne sont que tags et gravas.

Fotor_15357772498102.

De ces sites, la vue sur Grenoble est fabuleuse, sauf qu’à cette heure de la matinée nous sommes à contre jour !

Fotor_153571747669888

Au centre, l’église Saint-André

Fotor_153571731724865

Les trois tours de Grenoble

.

J’adore cette vue sur les toits du vieux Grenoble, avec l’église Saint-André au fond. Sur la droite, on voit les câbles du téléphérique.

Fotor_153571344229350

.

Nous prenons l’autre rive des quais après avoir traversé l’Isère pour prendre le chemin du retour.

Fotor_153571223608278

Fotor_153571241568990

.

Tout le site de la Bastille et du quartier Saint-Laurent peut être visité à pied : il suffit de bonnes chaussures et sac à dos pour la promesse d’une merveilleuse journée (à condition d’avoir une assez bonne condition physique).

.

frise

.

Et la vie continue à la maison, entre tri, rangement et loisirs. Clarisse m’a commandé le même doudou que celui pour Augustin.  Nous avons choisi les couleurs ensemble.

Fotor_153574212134786

.

A bientôt  !

Catherine

Fotor_153571048849441

Cet article, publié dans , est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Au-dessus du vieux Grenoble

  1. Olga Thorion dit :

    J’ai pris un grand plaisir , à lire votre reportage.
    Cela m’a bien plu.
    Vous avez une très jolie « plume « .
    Bises

    J'aime

  2. T’es pas montée dans le téléphérique.

    J'aime

  3. sistersmine dit :

    Thank you for all the pictures. They are always beautiful!! I will probably never be able to visit France, so I see it through you. I offer my deep appreciation.

    J'aime

  4. MissParker dit :

    CC Catherine… une belle balade grenobloise !
    Hâte de découvrir le doudou de Clarisse 😉
    Beau dimanche, bisous, câlins à tes compagnons poilus 🙂

    J'aime

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s